TV

Nelson Monfort, horrifié par les affaires de harcèlement sexuel, a été le témoin de "remarques" (Vidéo)

Nelson Monfort, horrifié par les affaires de harcèlement sexuel, a été le témoin de "remarques" (Vidéo)
(c) Capture Non Stop People

Face à Evelyne Thomas ce mercredi 7 octobre, Nelson Monfort a confirmé avoir entendu des remarques déplacées à propos de jeunes sportives, lors de sa carrière. Une séquence à revoir sur Non Stop People.

Nelson Monfort est un des piliers du service des sports de France Televisions. Tous les joueurs de tennis le connaissent. A la fin des matches, ils passent inévitablement devant son micro. Sa voix porte... à tel point que lors de la première semaine de Roland-Garros cette année, il a interrompu un match ! Il faut dire que les travées vides de public, les joueurs sur le court entendent absolument tout ce qu'il se passe autour. Et ce jour-là, Nelson Monfort parlait trop fort. Ce jeudi 7 octobre, il a répondu aux questions d'Evelyne Thomas qui tous les jours interview longuement une personnalité sur Non Stop People. De quoi balayer de nombreux sujets. Nelson Monfort a ainsi fait part de sa passion pour les ovnis et du fait qu'il est persuadé d'une vie extraterrestre. Le journaliste sportif a même écrit un livre sur le sujet. Il a aussi abordé l'évolution des médias ou encopre les JO avant d'en venir à un sujet d'actualité : le harcèlement sexuel dans le sport.

"C'est épouvantable"

Depuis le début de l'année, les affaires se succèdent en effet. Sarah Abitbol a brisé la loi du silence affirmant dans un livre qu'elle avait été violée par son entraîneur. Des révélations qui en avait amenées d'autres. Nelson Monfort avait-il eu vent de ces affaires ? En tant que journaliste sportif, était-il au courant ? Est-ce un secret de polichienlle ? Evelyne Thomas pose la question. "Of course", répond Nelson Monfort. Il est au courant qu'il y a des scandales. "Tous les sports où il y a des jeunes filles qui sont au contact physique rapproché avec des entraîneurs encourent un risque. C'est terrible. Des jeunes filles et des jeunes gens. C'est épouvantable, c'est monstrueux, affreux", commente Nelson Monfort. Pour ce qui est d'avoir lui-même assisté à ce genre de scènes, il affirme que non, les portes des vestiaires restent closes aux journalistes. Bien sûr, certains entraîneurs ont un sale réputation confirme-t-il et il a lui même entendu des phrases choquantes. "J'ai entendu plusieurs fois des remarques qui ne me plaisaient pas du tout. De là, à imaginer qu'il y avait des viols dans les vestiaires, non", conclut le journaliste.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people