TV

Nathalie Saint-Cricq : son idée surprenante pour interpeller Emmanuel Macron (vidéo)

Nathalie Saint-Cricq : son idée surprenante pour interpeller Emmanuel Macron (vidéo)

En revenant sur la stratégie de communication d'Emmanuel Macron dans "Vous avez la parole" sur France 2 ce jeudi 4 juin, Nathalie Saint-Cricq a proposé une idée surprenante. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Après cette période de confinement, l'émission "Vous avez la parole" sur France 2 ce jeudi 4 juin s'est consacrée au "Virus de la défiance", à savoir la confiance en politique. Face au ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, et le leader écologique, Yannick Jadot, présents pour débattre, Nathalie Saint-Cricq faisait partie des commentateurs politiques. Dans son analyse qui a suivi, sur la stratégie de communication d'Emmanuel Macron, Nathalie Saint-Cricq a souligné que les journalistes avaient difficilement accès au président de la République. "On va encore dire que les journalistes sont insupportables", a-t-elle prévenu.

"L'opération n'a pas été très bonne pour lui"

Mais certaines personnalités n'ont pas eu le même traitement en ayant eu l'occasion d'échanger avec Emmanuel Macron ces dernières semaines. Eric Zemmour, Didier Raoult, Philippe de Villiers ou encore Jean-Marie Bigard, ont pu se concerter avec le président. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir sur la stratégie du chef d'Etat de se montrer proche avec des figures de la droite identitaire ou proche des gilets jaunes. "Ce que je trouve le plus étrange, c'est qu'il y a une spécificité dans les personnes qui sont les cibles téléphoniques d'Emmanuel Macron, et je trouve que pour les journalistes qui ne peuvent pas avoir accès à lui...", a constaté Nathalie Saint-Cricq avant de faire une étonnante proposition pour accéder au président. "On va se mettre un nez de clown, et on va faire le 'lâcher de salopes', et peut-être qu'on pourra l'avoir au téléphone !", a-t-elle lâché provoquant la surprise de Léa Salamé avec cette référence à un sketch de Jean-Marie Bigard. "Je ne dis pas il est populaire, et vulgaire, donc on ne doit pas lui téléphoner, mais je pense que l'opération n'a pas été très bonne pour lui en terme de communication [...] Je ne trouve pas que ce soit l'idée du siècle !", a-t-elle appuyé. 

 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people