TV

Mort de George Floyd : les Anonymous s'attaquent à la police de Minneapolis (Vidéo)

Mort de George Floyd : les Anonymous s'attaquent à la police de Minneapolis (Vidéo)

Dans une vidéo diffusée vendredi 29 mai, le groupe de hackers Anonymous promet de s'en prendre à la police de Minneapolis. Un autre message lié au groupe s'attaque directement à Donald Trump. Une vidéo à découvrir sur Non Stop Zapping.

Depuis la mort de George Floyd, tué par un policier au moment de son arrestation, les Etats-Unis brûlent. Les faits se sont produits lundi 25 mai. Ce jour-là, George Floyd, un afro-américain âgé de 46 ans est arrêté par la police. Quatre policiers sont sur place. L'un d'eux le met à terre et pose son genou sur son coup, entraînant la mort de l'homme interpellé. La scène est filmée en direct par des passants et fait très vite l'actualité. La scène, brutale, choque. Les USA s'enflamment. Partout, des manifestations géantes contre la police éclatent. A Seattle, Portland, Las Vegas, Chicago, Atlanta, Detroit, New-York, Washington... Certaines villes ont même instauré un couvre-feu pour tenter de ramener l'ordre. C'est dans ce contexte que le groupe Anonymous a refait parler de lui.

Le site de la police et celui de la mairie de Minneapolis attaqués

Vendredi 29, le groupe a diffusé une vidéo longue de près de 4 minutes dans laquelle il dénonce les violences commises par la police à Minneapolis. Images à l'appui, ils attribuent certaines morts à des policiers et invitent la population à se soulever. "Le meurtre brutal de George Floyd cette semaine n'est que la partie émergée de l'iceberg [...] 193 personnes ont été tuées par la police au Minnesota", affirme l'auteur de la vidéo affublé d'un masque de Guy Fawkes. Le groupe de hackers ne s'était plus manifesté depuis 2018. Dans la nuit de samedi à dimanche, les sites de la police de Minneapolis ainsi que ce lui de la mairie étaient inaccessibles. Bien qu'ils n'aient pas revendiqué l'attaque, l'origine du bug pourrait venir des Anonymous. Un autre événement leur est attribué la même journée. La radio de la police de Chicago par laquelle communiquent les policiers a diffusé toute la journée de la polka et la chanson de NWA's "F*** the police" rapporte le magazine The Week.

Dans un message posté sur Twitter, ils promettent aussi de s'en prendre à Donald Trump en personne. Ils affirment que le président des Etats-Unis serait lié au scandale Jeffrey Epstein.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people