TV

Morandini Live : le Dr Cohen pousse un coup de gueule contre le spot sur l'alcool (vidéo)

Morandini Live : le Dr Cohen pousse un coup de gueule contre le spot sur l'alcool (vidéo)

Mercredi 3 avril, le docteur Jean-Michel Cohen était l'invité de "Morandini Live" sur Non Stop People. Le nutritionniste a poussé un gros coup de gueule contre le dernier spot de prévention sur les ravages de l'alcool. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

La semaine dernière un nouveau spot de prévention contre les dangers de l'alcool a été diffusé à la télévision et sur les réseaux sociaux. Cette fois l'accent n'est pas mis sur les dangers de l'alcool au volant, mais sur les risques de problèmes cardiaques et de tension artérielle. Un spot qui fait beaucoup parler, certains estimant qu'il mettrait même l'accent sur le fait que consommer de l'alcool n'est pas du tout un danger. En effet, le clip se termine sur un message stipulant que "l'alcool c'est maximum 2 verres par jour, et pas tous les jours". Un message que n'a pas du tout apprécié le docteur Jean-Michel Cohen invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur Non Stop People ce mercredi.

"Cette publicité est totalement contre-productive. Elle est totalement ratée"

Le nutritionniste a poussé un gros coup de gueule contre le spot de prévention : "Cette publicité est totalement contre-productive. Elle est totalement ratée. Ca a été compris - en particulier pour les jeunes - comme l'autorisation de boire deux verres par jour. C'est absurde d'avoir fait ça ! Cette publicité est dangereuse. Tout le monde a compris qu'on avait le droit de boire deux verres de vin. On se demande qui est à la base de cette publicité (...) Qui a pu influencer vers ce type de publicité ? a-t-il déclaré, estimant que sur ce coup, les autorités sanitaires s'étaient "complètement plantées". Un message surtout dangereux pour les jeunes selon le Dr Cohen, qui a raconté avoir entendu dans une conversation une jeune personne dire que deux verres au volant, c'est désormais autorisé. Visiblement, le message de prévention n'est pas du tout passé.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people