TV

Morandini Live : le Dr Cohen pousse un coup de gueule contre le bio (vidéo)

Morandini Live : le Dr Cohen pousse un coup de gueule contre le bio (vidéo)

Le Dr Jean-Michel Cohen était l'invité de "Morandini Live" sur Non Stop People et CNews jeudi 29 août. Le nutritionniste a souhaité dire sa vérité sur le bio, qui n'est selon lui pas une très bonne idée. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Le Dr Jean-Michel Cohen était à nouveau l'invité de Jean-Marc Morandini ce matin dans "Morandini Live". Le célèbre nutritionniste venait notamment parler de la grande soirée de France 2 consacrée à l'alimentation, avec un numéro de "Tout compte fait" présenté par Julian Bugier qui pose une question : "Et maintenant qu'est-ce qu'on mange ?". La première réponse de la société serait le bio, puisque de nombreuses enseignes se sont mises à sortir énormément de produits labellisés "Bio", sans que l'on sache pour autant si ils sont véritablement issus d'une agriculture biologique. Pour le Dr Cohen, il s'agit désormais d'une grande mascarade.

"Ça ne sert pas à grand chose !"

Le nutritionniste explique que la nomenclature a perdu de sa valeur au fil du temps, car il serait trop simple pour les enseignes de se faire labelliser bio. Aujourd'hui, le bio est une affaire de marketing. On a intérêt à vendre du bio parce que c'est le segment de marché qui monte le plus" estime-t-il, avant de préciser qu'un terrain doit être libre de tout pesticide depuis 50 ans pour être véritablement bio. "Comment voulez-vous raconter à quelqu'un que votre terrain est devenu bio brutalement sous une influence divine, alors que ça fait cinq ans qu'il est passé en bio ?" ajoute-t-il. Le Dr Cohen donne ensuite sa solution : "Ça ne sert pas à grand chose de se fatiguer à dépenser beaucoup d'argent pour manger du bio, vu les risques ambiants de la nourriture, ça ne sert pas à grand chose. Lavez vos fruits, épluchez-les, essayez de les varier le plus possible. Vous aurez des chances d'avoir moins de risque et d'économiser de l'argent"

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people