TV

Morandini Live : La fille de Cédric Chouviat interpelle Emmanuel Macron (vidéo)

Morandini Live : La fille de Cédric Chouviat interpelle Emmanuel Macron (vidéo)

Ce mardi 23 juin, la famille de Cédric Chouviat, décédé des suites d'une interpellation violente de la police, le 3 janvier 2020, a donné une conférence de presse, diffusée en direct dans "Morandini Live". La fille de la victime s'est adressée directement au président de la République Emmanuel Macron pour obtenir des réponses !

C'est une histoire qui a bouleversé les Français. Le 3 janvier dernier, Cédric Chouviat est décédé des suites d'une l'interpellation violente. Il avait été étranglé et plaqué au sol par des policiers à Paris, près de la Tour Eiffel. La famille a donc décidé de porter plainte en se constituant partie civile pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort". Cependant, de nouveaux rebondissements ont vu le jour et d'autres vidéos ont été dévoilées, révélant de terribles faits. Lors de son interpellation, Cédric Chouviat aurait répété à sept reprises "j'étouffe", selon une expertise révélée par Mediapart et Le Monde. Ce mardi 23 juin, l'avocat ainsi que la famille Chouviat ont donné une conférence de presse, diffusée en direct sur "Morandini Live", pour demander justice et obtenir des réponses. D'ailleurs, la fille de Cédric Chouviat, Sofia, s'est exprimée et a décidé d'interpeler le président de la République, Emmanuel Macron.

"on attend des réponses"

Sofia Chouviat a pris la parole pour s'adresser directement à Emmanuel Macron, un geste fort et symbolique pour obtenir justice pour son père : "Je voulais prendre la parole pour m'adresser directement au président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, parce que nous avons certaines interrogations, mes frères et soeurs et moi concernant la suspension des quatre policiers qui ont tué notre père. On ne comprend toujours pas pourquoi ils n'ont pas été suspendus et je voulais aussi ajouter qu'on ne comprend également pas pourquoi la technique d'arrestation, qui est la clé d'étranglement, n'a toujours pas été interdite. Comme on a pu le constater, c'est ce qui a tué mon père en engendrant une fracture du larynx. On est dans une totale incompréhension aujourd'hui, on s'interroge, on attend des réponses, donc c'est pour cela que je voulais m'adresser directement à monsieur Emmanuel Macron. On attend tous une réponse solennelle, une prise de parole qui pourra tous nous mettre d'accord et en même temps nous soulager parce que, encore aujourd'hui et depuis le 3 janvier, on est dans l'attente et ça nous pèse énormément, dans notre chagrin, dans notre peine et dans notre vie de tous les jours. On a un sentiment de peur, d'impunité. On aimerait que ça cesse donc on attend tous une réponse.". Le président de la République lui répondra-t-il ? L'affaire est à suivre.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people