TV

Morandini Live : Gérard Holtz tacle France Télévisions sur le départ de Catherine Ceylac (vidéo)

Morandini Live : Gérard Holtz tacle France Télévisions sur le départ de Catherine Ceylac (vidéo)

Mercredi 29 mai, Gérard Holtz était l'invité de "Morandini Live" sur Non Stop People. L'ancien monsieur sports de France 3 a critiqué le groupe France Télévisions pour son traitement de Catherine Ceylac, qui va quitter les antennes. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Le grand ménage continue à France Télévisions. La direction du groupe a décidé depuis deux ans de rajeunir les antennes, et a pour cela opérer de nombreux changements parmi les têtes d'affiche des émissions. Parmi les grands départs, on peut notamment compter David Pujadas, Julien Lepers, Patrick Sébastien ou encore William Leymergie. Le petit groupe a été rejoint cette année par Catherine Ceylac, dont l'émission "Thé ou café" diffusée le samedi matin a été arrêtée par la chaîne, qui ne lui a pas offert de nouveau projet. Un départ qui a beaucoup fait parler, aussi bien parce qu'il s'inscrit dans la logique de rajeunissement que parce que l'antenne de France 2 perd une nouvelle tête "classique".

"J'étais très fâché qu'on arrête Catherine Ceylac"

Ce matin dans "Morandini Live", c'est Gérard Holtz qui a à son tour réagi au départ de l'animatrice. Pour l'ancien animateur de "Tout le sport" sur France 3, le groupe France Télévisions a commis une erreur en se séparant de cette dernière : "Ils n'ont pas raison. J'étais très fâché qu'on arrête Catherine Ceylac. Arrêter Thé ou café, pour moi, c'est une énormité, parce que c'était une des rares émissions de culture encore qui existait chez nous" a déclaré le journaliste. "Il faut des jeunes sur une chaîne de TV. Il faut que ça bouge, il faut que ça remue, il faut qu'on invente. Mais, en même temps, il faut de l'expérience" a-t-il ajouté avant de faire une étonnante comparaison avec le départ de Gérard Collomb du gouvernement, le ministre de l'Intérieur quittant son poste pour celui de maire de Lyon.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people