TV

Morandini Live : Geneviève de Fontenay dézingue Miss France (vidéo)

Morandini Live : Geneviève de Fontenay dézingue Miss France (vidéo)

Invitée dans le Morandini Live sur CNews et Non Stop People, Geneviève de Fontenay a taclé le concours de Miss France. Découvrez ses déclarations avec Non Stop Zapping.

La dame au chapeau a parlé ! Ce lundi 16 décembre, Geneviève de Fontenay était l’invitée de Morandini Live sur CNews et Non Stop People pour débriefer l’élection de Miss France 2020. L’ancienne présidente du comité s’en est donnée à cœur joie. Très agacée par la cérémonie du 14 décembre dernier, elle balance : "C'était le music-hall. Ce n'est pas ce que l'on faisait avant avec cette ambiance de charme, d'élégance. Avant, il n'y avait qu'une chorégraphie, une même robe. Ce qui est choquant, c'est qu'elles sont présentées par groupe de 10, avec des chorégraphies et des tenues différentes. Il n'y a plus d'égalité entre les candidates".


Quant aux décors, elle les a tout simplement trouvés "moches comme tout". "Les chorégraphies étaient dédiées à l'Angleterre, à la Russie et à l'Espagne, ce n'est pas Miss Europe, c'est Miss France !", assène-t-elle. Les costumes n'ont pas non plus grâce à ses yeux. "Cette année, le maillot était tellement moche. Il était marron, il n'avait pas du tout d'allure. Certaines avait des franges sur les fesses, on ne savait pas pourquoi". Selon elle, il est bien loin le temps où Miss France rimait avec "rêve".

Miss France ouvert aux personnes transexuelles ?

Remplacée par Sylvie Tellier à la tête du comité, Geneviève de Fontenay avait déjà poussé un coup de gueule contre celle-ci au début du mois. Alors qu’elle affirmait dans les colonnes du Parisien ne pas s’opposer à la candidature de personnes "transsexuelle", la dame au chapeau s’était alors insurgée : "C'est une trahison et une injure. Une Miss France ne peut pas être un homme qui a changé de sexe ! Ce n'est pas possible, c'est vraiment contre-nature. Et une Miss France n'est pas là pour symboliser la contre-nature".

Par C.F.

Réagissez à l'actu people