TV

Morandini Live : Dany Brillant se confie sur sa dépression liée aux attentats (vidéo)

Morandini Live : Dany Brillant se confie sur sa dépression liée aux attentats (vidéo)

Jean-Marc Morandini a dédié les douze dernières minutes de son émission "Morandini Live" à Dany Brillant ce jeudi 10 septembre. Le chanteur s'est livré à coeur ouvert sur sa dépression liée aux attentats de 2015. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Chaque jour, Jean-Marc Morandini termine son émission par une interview de douze minutes top chrono avec un invité. Ce jeudi 10 septembre, c'était au tour de Dany Brillant de se livrer à coeur ouvert dans "Morandini Live". Le chanteur français était présent sur le plateau pour faire la promotion de son nouvel album en hommage à Charles Aznavour. Il s'agit de sa toute première interview pour parler de son futur projet qui sortira le 16 octobre prochain. Comme Dany Brillant l'a révélé à Jean-Marc Morandini, "cet album a été fait par un fan" car pour lui, Charles Aznavour est l'un de ses modèles. Si le chanteur s'est confié sur sa vie, il est également revenu sur des années plus difficiles, notamment sa dépression liée aux attentats qui ont frappé la France en 2015.   

"Cela m'a donc rappelé le choc initial"

Dany Brillant est venu parler de sa passion pour Charles Aznavour, un homme qu'il admire particulièrement. Il a chéri ses conseils qu'il a mis en pratique. Après avoir fait part de ses rencontres avec son chanteur préféré, Jean-Marc Morandini a abordé un sujet plus sombre. Les attentats de 2015 ont particulièrement touché Dany Brillant, qui lui ont rappelé une partie difficile de son enfance : "J’ai fait une petite dépression après les attentats de 2015. Je suis arrivé en France après avoir vécu un attentat. En Tunisie, il y a eu des petits soucis et donc je suis arrivé en France. Cela m'a donc rappelé le choc initial de ma venue en France". Jean-Marc Morandini a également ajouté qu'il s'agissait d'un choc de la réalité, ce qu'a confirmé le chanteur : "Oui c'est ça, c'était une société de paix. Moi j'adore la France, la langue française. C'est un pays qui a accueilli les gens, on a essayé de s'intégrer et tout d'un coup j'ai vu que tout été bafoué, que des gens n'ont pas voulu s'intégrer quitte à nous assassiner et à installer un mode de vie basé sur la peur. Tout d'un coup, il n'y avait plus cette insouciance. Ce sont ces assassins qui nous ont conduit dans une atmosphère très tendue. J'en ai même fait une chanson.". Des paroles lourdes de sens en plein procès de Charlie Hebdo. 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people