TV

Morandini Live - Clash entre un conseiller LREM et un avocat des personnels de santé (vidéo)

Morandini Live - Clash entre un conseiller LREM et un avocat des personnels de santé (vidéo)

Ce vendredi 15 mai, le ton est monté entre Fabrice Di Vizio, avocat des professions de santé, et Jérôme Dubus, Conseiller LREM de Paris, dans l'émission "Morandini Live" diffusée sur CNews et Non Stop People !

Les décisions et les mesures prises par le gouvernement pendant cette pandémie de coronavirus n'ont pas plu à tout le monde. De nombreuses polémiques ont vu le jour, notamment concernant l'absence de masque et de gel hydroalcoolique. D'ailleurs, ce vendredi 15 mai, Jean-Marc Morandini recevait sur son plateau le conseiller En Marche de Paris Jérôme Dubus et en duplex Maître Fabrice Di Vizio, avocat des professions de santé. Entre les deux hommes, le ton est rapidement monté à cause d'un point de vu bien différent. Fabrice Di Vizio a d'abord révélé dans "Morandini Live" être en colère contre les secrets du gouvernement et avoir déposé une plainte contre lui: "Rappelez-vous en février, je vous disais 'ça va flamber, la médecine générale n'est pas prête'. Patrick Pelloux disait sur votre plateau que les masques arrivaient. Morale de l'histoire : on est passé sur un stade pandémique et les masques ne sont pas arrivés. Est-ce qu'ils ont été commandés ? Tout porte à croire que non ! Madame Buzyn est allée dire dans les colonnes du 'Monde' que manifestement elle savait plein de choses et que personne n'a rien fait. Ça, si c'est vrai, ça tombe sous le coup de la loi pénale. Donc il faut enquêter !".

"Maitre Fabrice Di Vizio fait un peu le prophète"

Maître Fabrice Di Vizio a également apporté d'autres éléments dans "Morandini Live" : "Monsieur Véran dit que plein de masques ont été commandés. Le problème c'est que Monsieur Salomon n'est pas d'accord parce qu'il y a plein de dates qui ne sont pas les mêmes. Ils donnent des dates différentes. Monsieur Véran a choisi de ne pas nous donner les bons de commande des masques.". Après ces propos, Jérôme Dubus a tenté de défendre le gouvernement mais a été interrompu à de nombreuses reprises par l'avocat. Jean-Marc Morandini a été contraint d'invertenir à quelques reprises avant que Jérôme Dubus puisse répondre : "Maitre Fabrice Di Vizio fait un peu le prophète aujourd'hui, mais personne à l'époque, au mois de février, ne pouvait envisager ce qui allait se passer (...) Monsieur, vous ferez vos plaidoiries devant la Cour de Justice de la République et on verra bien ce qu'elle dira.". Il a terminé en concluant que son interlocuteur n'était pas "factuel" et qu'il était "imprécis dans ses déclarations"..

 

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people