TV

Morandini Live : Clash entre Florian Philippot et un député LREM sur les élections municipales (vidéo)

Morandini Live : Clash entre Florian Philippot et un député LREM sur les élections municipales (vidéo)

Ce lundi 25 mai, Jean-Marc Morandini recevait sur le plateau de "Morandini Live" Florian Philippot et Dominique da Silva, un député LREM. Les deux hommes politiques avaient deux avis bien tranchés sur les élections municipales prévues le 28 juin. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping !

Alors que la date du 11 mai a marqué un nouveau tournant dans l'Hexagone, de nombreuses mesures doivent tout de même être prises et adaptées au jour le jour. Si la période du confinement semble être derrière les Français, il faut toujours faire très attention en adoptant les gestes barrières et la distanciation sociale. Le coronavirus est encore présent et est même reparti à la hausse ce dimanche 24 mai. En tout cas, une décision du gouvernement fait couler beaucoup d'encre et divise les esprits... Edouard Philippe a annoncé la date du deuxième tour des élections municipales et ces dernières auront lieu le 28 juin en France. Cependant, cette prise de décision n'est pas du goût de Florian Philippot qui l'a fait savoir dans "Morandini Live" ce lundi 25 mai.

"bosse, vote et tais-toi"

Comme il l'a expliqué à Jean-Marc Morandini, pour lui le gouvernement souhaite simplement "se débarrasser de ces élections" : "On nous dit, on vote l'état d'urgence, ça s'est certain, c'est jusqu'au 10 juillet, par contre vous pourrez voter. On appelle aux urnes plus de vingt millions de personnes, mais vous ne pourrez pas faire campagne pour ceux qui sont candidats. (...) J'ai l'impression qu'on se débarrasse des élections, comme on l'a déjà fait au premier tour avec un taux de participation en baisse de vingt points par rapports à 2014. (...) Je dis simplement qu'il faut de la cohérence dans la vie. Soit on en a, soit on se moque des gens. Soit c'est 'bosse, vote et tais-toi', c'est un peu le gouvernement actuel, soit on est sérieux et on prend les gens pour des adultes et on leur dit à ce moment-là, 'Ecoutez, il n'y a pas de seconde vague alors on va réouvrir.". Après ce discours, Jean-Marc Morandini a interrompu Florian Philippot pour laisser la parole à Dominique da Silva, un député LREM, qui a un tout autre discours.

"il n'y a pas plus cohérent que de faire un deuxième tour"

De son côté, Dominique Da Silva a défendu le second tour des élections municipales. Il s'est exprimé face à Florian Philippot, tout en le taclant : "Monsieur Philippot parle de cohérence et je crois il n'y a pas plus cohérent que de faire un deuxième tour, une fois qu'on en a fait un premier. Il y a moins de 5 000 communes pour lesquelles il faut aller voter. On prend des mesures de déconfinement, les gens reprennent leur travail, on va dans son hyper-marché où on peut se retrouver avec énormément de gens autour de soi et on porte le masque. Donc écoutez, demain on ira voter avec un masque. Autant la réponse aurait pu se poser le 15 mars, là on aurait effectivement peut-être dû prendre une mesure ou ne pas aller voter tout simplement... On a fait ce premier tour, il faut maintenant aller au bout de ce processus.". Des avis bien partagés qui divisent les classes politiques et les médias.

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people