TV

Miss France 2019 : Vaimalama Chaves confie avoir été une "vraie peste" (vidéo)

Miss France 2019 : Vaimalama Chaves confie avoir été une "vraie peste" (vidéo)

Dans "C'est au programme" ce 22 mars, Vaimalama Chaves s'est confiée sur son enfance et notamment le comportement de chipie qu'elle avait, en particulier avec son grand-père paternel. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

C'est ce que l'on appelle être sincère. Sur le plateau de "ça commence aujourd'hui", diffusé ce vendredi 22 mars sur France 2, Miss France 2019 a avoué avoir été une petite fille très espiègle. "J'étais une vraie chipie, une vraie peste", commence Vaimalama Chaves face caméra, le sourire au coin des lèvres. Visiblement inspirée par la déclaration de son invitée, la présentatrice Faustine Bollaert a sauté sur l'occasion pour la comparer à Nellie Oleson de l'ancienne série télévisée "La petite maison dans la prairie". "J'avais un grand-père qui était très protecteur chez mon papa et du coup, chaque fois que j'avais envie de quelque chose, j'allais crier dans ses oreilles pour qu'il aille utiliser son pouvoir de chef de maison… Pour qu'il puisse avoir la paix en fait", raconte la reine de beauté tahitienne. Précisant qu'il cédait à ses moindres caprices et craquait "tout le temps", la jolie brune de 24 ans ajoute également qu'elle recevait "des cadeaux" de sa part lorsque ce dernier revenait de ses nombreux voyages.

Une petite princesse "trop gâtée"

"J'étais vraiment gâtée. Trop gâtée… Et du coup j'imposais un peu ma loi. C'est pas bien", souligne-t-elle, visiblement coupable du comportement qu'elle avait en étant enfant. Vaimalama Chaves, qui a eu le privilège d'avoir eu une éducation non genrée, lui permettant d'être autant une parfaite maîtresse de maison qu'un garçon manqué capable de réparer des objets ou encore de tailler des haies, n'a pas toujours été une petite princesse. À l'adolescence, tout s'est compliqué pour elle à cause des moqueries de ses camarades. La jeune femme a expliqué qu'elle s'habillait "comme un sac" pour se rendre à l'école, ce qui lui valait d'être surnommée notamment "le monstre". Pas de quoi l'atteindre réellement en tout cas puisqu'elle a aujourd'hui pris une belle revanche sur la vie.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people