TV

Michel Drucker évoque sa "renaissance" dans le JT de France 2 (vidéo)

Michel Drucker évoque sa "renaissance" dans le JT de France 2 (vidéo)

Ce mercredi 24 mars, Michel Drucker a fait une apparition surprise dans le JT de 13h de France 2. En direct du studio Gabriel où il enregistrait "Vivement Dimanche", l'animateur a fait de nombreuses confidences à Julian Bugier.

Michel Drucker a vécu une année particulièrement difficile. En plus de la pandémie de coronavirus, l'un des visages emblématiques de France 2 a été hospitalisé pendant trois mois. L'animateur qui avait été soigné pour une endocardite infectieuse, a ensuite eu un triple pontage en septembre dernier à cause d'une bactérie. "Oui, j'ai frôlé la mort. Et frôlé l’amputation, car la bactérie avait bouché l’artère de la jambe droite, qui commençait à se nécroser, et à quelques jours près on aurait sans doute amputé", avait-il expliqué dans "Touche pas à mon poste", au mois de décembre. Après cette lourde opération, Michel Drucker a été contraint de faire de la rééducation, mais à présent, l'animateur va mieux et il a même repris la direction du studio Gabriel où est tourné son émission "Vivement Dimanche". 

"C'est une renaissance"

Ce mercredi 24 mars, Michel Drucker a fait une apparition surprise, en visio, dans le JT de 13 heures de France 2. "Je suis debout. Je viens d'enregistrer la première partie de Vivement dimanche qui va passer à 15h10 dimanche. C'est une renaissance, je n'y croyais plus", a-t-il expliqué à Julian Bugier avant de répondre à la question du journaliste. A-t-il eu peur ? "C'était au-delà de ça ! Quand on est plongé, comme ça, dans un tunnel de plusieurs mois et après une opération aussi grave, on passe par toutes les étapes : la peur, et puis on n'a plus peur, et puis on sait que, de toute façon, ça va mal se terminer, qu'il y aura sans doute des séquelles parce qu'on ne s'en remet pas comme ça", a alors confié le présentateur de "Vivement Dimanche. 

 

Michel Drucker, qui pensait ne plus pouvoir revenir sur un plateau télé, a également évoqué ce qui lui avait permis de tenir et d'envisager l'avenir d'une manière plus positive. "Ce qui a vaincu ma peur, c'est la promesse que m'avait faite la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, et Stéphane Sitbon-Gomez (ndlr, directeur des antennes et des programmes du groupe), qui étaient en régie tout à l'heure, je les remercie. Ils sont venus me voir trois jours avant l'opération. J'étais leur voisin, sous un autre nom, à l'hôpital Georges Pompidou. J'étais persuadé que je ne reviendrai pas. Ils m'ont dit : 'Michel, pas d'inquiétude.' Je leur ai dit : 'Si vous voulez que je vous aide à trouver un remplaçant, si vous voulez garder Vivement Dimanche'. Ils m'ont répondu : 'Il n'en est pas question'. Stéphane m'a dit : 'On t'attend le temps qu'il faudra'." Michel Drucker fera son grand retour à l'antenne le dimanche 28 mars. 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people