TV

Michel Boujenah entre en "résistance" contre le Covid-19 avec le Festival de Ramatuelle (Vidéo)

Michel Boujenah entre en "résistance" contre le Covid-19 avec le Festival de Ramatuelle (Vidéo)

Directeur artistique du Festival de Ramatuelle, Michel Boujenah, a tenu à expliquer pourquoi les organisateurs n'avaient pas cédé devant le coronavirus et avaient maintenu l'événement. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

"Par le bout du nez", une pièce avec François Berléand et François-Xavier Demaison ouvre le Festival de Ramatuelle. Malgré les contraintes, les organisateurs ont maintenu l'événement, pour le plus grand bonheur des deux acteurs et du public qui a répondu présent. François-Xavier Demaison est très impatient de retrouver la scène et a le trac. "C'est un bonheur de jouer ici en plein air", complète François Berléand. Le festival va se dérouler, presque normalement, jusqu'au 10 août. Partout en France, les grands rassemblements sont interdits. Les stades restent soumis à une jauge de 5 000 spectateurs, tout comme les festivals. Le Puy du Fou qui a accueilli près de 12 000 personnes pour son spectacle Cinéscnénie s'est attiré les foudres des autorités et des internautes.

"C'est un acte de résistance"

A l'entrée du festival de Ramatuelle, des employés prennent la température de chaque spectateur. Ces derniers doivent impérativement porter le masque, qui est obligatoire. Le public est limité à 700 personnes contre 1 200 en temps normal. Pas de quoi rebuter l'organisateur du festival et encore moins son directeur artistique Michel Boujenah.

Sur scène, avant la première représentation théâtrale, l'acteur a pris la parole pour expliquer la position des organisateurs. "Le fait de le tenir, c'est un acte de résistance", insiste Michel Boujenah. "C'est une manière de dire, on continue à vivre, on continue à rire, on continue à pleurer", ajoute-t-il. "Il ne faut pas s'arrêter, il faut trouver des solutions, et on se bat !", conclut l'acteur comique.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people