TV

Mexique : Une animatrice licenciée après s'être plainte d'attouchements sexuels en direct

Mexique : Une animatrice licenciée après s'être plainte d'attouchements sexuels en direct

Au Mexique, la présentatrice Tania Reza s'est plainte des attouchements sexuels commis par son collègue alors qu'ils étaient tous deux en direct. Après cet incident, les deux animateurs ont été licenciés par la chaîne qui les employait. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce mardi, Non Stop Zapping vous racontait comment un journaliste de BFMTV était devenu la cible de nombreux internautes après avoir réalisé un sujet sur la Comic Con de Paris. Dans ce reportage, on pouvait voir Rémi Perrot, c'est son nom, touché les fesses d'un jeune homme déguisé puis lui lancé "T'es mignonne toi !" Son geste n'était pas passé inaperçu et avait été vivement critiqué par les internautes, notamment sur la page de l'émission Costume Player diffusée sur la chaîne NoLife. Face au déferlement de critiques et d'insultes, Rémi Perrot avait alors décidé de publier un commentaire d'excuses sur le réseau social.

"Malheureusement dans ces situations, il existe des pressions de la part des entreprises"

Si les attouchements sont encore trop souvent considérés comme une bonne blague par certains, ils sont en revanche de plus en plus dénoncés. Au Mexique, c'est une animatrice nommé Tania Reza qui s'est plainte des attouchements de son collègue alors qu'ils étaient tous deux en direct. En effet, ce dernier prenant le prétexte de montrer le collier de la jeune femme en a profité pour lui toucher la poitrine. Un geste qui a énervé la jeune femme qui s'est empressée de se plaindre. Mais Enrique Tovar, l'animateur en question n'a visiblement pas compris qu'il avait dépassé les bornes puisqu'il a décidé d'en rajouter une couche. En plaisantant face au mécontentement de sa collègue, il lui a à nouveau touché la poitrine en disant "Si je t'avais touchée, j'aurais fait ça." S'en est trop pour Tania Reza qui décide de quitter le plateau en direct. Le jeune homme continue à plaisanter en expliquant que les hormones sont responsables de ce comportement.

Après cette séquence très gênante, la chaîne mexicaine Televisa a décidé de limoger ses deux employés en expliquant les raisons de ce double licenciement dans un communiqué "L'animateur Enrique Tovar a harcelé sa collègue Tania Reza et a eu un comportement inapproprié dans une émission de télévision. Suite à cet incident, les ressources humaines de Grupo Televisa ont mené une enquête dans laquelle les deux personnes ont dit que la scène avait été montée dans le but de créer un contenu viral, et que les animateurs n'ont pas signalé à la production qu'ils allaient accomplir cet acte offensant. [...] Televisa condamne fermement toute forme de harcèlement. [...] Conformément à cela, nous avons signalé que les deux animateurs ne travaillent plus avec la compagnie."

Enrique Tovar et Tania Reza ont au même moment publié une vidéo commune dans laquelle ils expliquent qu'effectivement il s'agissait d'une scène prévue pour faire le buzz. Mais, sur sa page Facebook, la jeune femme est revenue sur ses propos expliquant qu'elle avait été contrainte à dire qu'il n'y avait pas eu de harcèlement. "Merci à tous pour vos commentaires et vos marques d'affection. Malheureusement, dans ces situations, il existe des pressions de la part des entreprises" a-t-elle ainsi notamment écrit.

Réagissez à l'actu people