TV

Médias le Mag - Maïtena Biraben et son "discours de vérité" : Jacques Séguéla prend sa défense

Médias le Mag - Maïtena Biraben et son "discours de vérité" : Jacques Séguéla prend sa défense

Il y a quelques jours, Maïtena Biraben avait choqué les téléspectateurs en déclarant que le Front National avait un "discours de vérité". Alors que la journaliste a pu compter sur le soutien des partisans du parti de Marine Le Pen, Maïtena Biraben peut également compter sur le soutien de Jacques Séguéla. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Maïtena Biraben ne s’attendait sûrement pas à ce que ses propos provoquent une telle polémique. Jedi 24 septembre, alors que la présentatrice recevait l’avocat Eric Dupond-Moretti dans le Grand Journal, la journaliste a affirmé que le FN avait le bon discours : "Vous savez que les propos de la vérité sont souvent tenus et incarnés par le Front national aujourd’hui, rarement par le Parti socialiste, très rarement par les partis classiques", déclare Maïtena Biraben avant de rajouter "les Français se reconnaissent dans ce discours de vérité qui est tenu par le Front National". Des propos chocs, qui ont scandalisé les internautes.

"Qu’on arrête de lui taper dessus en permanence"

Face aux nombreuses critiques négatives, Maïtena Biraben peut compter sur le soutien des partisans du FN, mais également sur celui de Jacques Séguéla. Invité sur le plateau de Médias Le Mag, le célèbre publicitaire a pris la défense de la jeune femme expliquant que lui aussi il a été souvent victimes de critiques : "On me fait tellement de procès d'intention, une telle chasse aux sorcières dès que je dis un mot... Quand je parlais de la Rolex, je parlais de la Rolex de Sarkozy. Quand j'ai parlé des 1.500 euros, c'est parce que j'ai dit que tout le monde croit aux rêves. Vous n'allez pas me faire jouer les sorcières".

Jacques Séguéla s’est ensuite attaqué aux journalistes qui s’en sont pris à Maïtena Biraben : "Je trouve lamentable cette espèce de réaction des journalistes. Je trouve lamentable que la presse (...) ne lui laisse pas sa chance et qu'on attende de lui taper dessus. Qu'on arrête de lui taper dessus en permanence !". Selon Jacques Séguéla, les commentaires sur Twitter n’ont aucun intérêt puisque « les réseaux sociaux ne sont que du vent, ça passe et ça trépasse ».

 

 

Réagissez à l'actu people