TV

Médias Le Mag - Attentats de Paris : Yves Calvi, "Je pense que nous sommes en guerre"

Médias Le Mag - Attentats de Paris : Yves Calvi, "Je pense que nous sommes en guerre"

Les attentats de Paris du 13 novembre ont choqué les français, les artistes et les journalistes. Une semaine après ces attaques, les témoignages ne cessent d’affluer et de nombreuses personnalités sortent de leur silence pour donner leur avis et pour partager leur douleur. Ce dimanche 22 novembre dans l’émission Médias le Mag, Yves Calvi était invité à faire face à Thomas Hugues et ses chroniqueurs. Le journaliste est notamment revenu sur le terme de "guerre", et a donné son avis. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

L’émotion est toujours présente une semaine après les attentats de Paris. Alors que les hommages ne cessent de se multiplier à travers le monde, les nombreuses émissions de télévision ne cessent d’évoquer les tristes événements du 13 novembre avec leurs invités. Ainsi dans Thé ou Café ce samedi 21 novembre, Jacques Higelin s’est montré très ému par le kaléidoscope des visages des victimes diffusé au tout début de l’émission sur France 2. Le chanteur a ensuite confié comment il se sentait : "Pas terrible mais en même temps il faut apporter le soutien avec les familles, avec les amis, avec tous ceux qui entouraient les victimes".  Jacques Higelin a ensuite poussé un coup de gueule contre les terroristes : "Et puis moi j’ai de la révolte et de la colère. Parce que c’est moche ce qu’ils ont fait, c’est sale, ce n’est pas humain et ce n’est pas digne de l’Humanité. Et en plus quand tu vois les visages c’est que des jeunes ils sont beau quoi".

Le terme de guerre ? "Ca soulève des difficultés"

Ce dimanche 22 novembre, ce fut au tour d’Yves Calvi de s’exprimer dans Médias le Mag sur France 5. Le journaliste est notamment revenu sur le terme de « guerre », que beaucoup ne souhaite pas utiliser en évoquant Daesh : "Je pense que ça soulève des difficultés, moi mes experts en plateau de C dans l’air et c’était le même que celui qui nous dit aujourd’hui qu’on ne devrait peut-être pas parler de guerre ou que nous contribuons aussi à faire de ces meurtriers en série des stars en les montrant moi je ne suis pas d’accord avec lui". Rapidement, les chroniqueurs souhaitent avoir l’avis du journaliste, si au jour d’aujourd’hui il dirait qu’on est guerre : "Vous voulez mon avis ? Moi je pense qu’on est en guerre"

Réagissez à l'actu people