TV

"Marseille" : Un premier trailer de la série avec Gérard Depardieu dévoilé (vidéo)

"Marseille" : Un premier trailer de la série avec Gérard Depardieu dévoilé (vidéo)

En attendant le premier épisode le 5 mai prochain sur Netflix, un premier trailer de la série "Marseille" a été dévoilé dimanche 17 janvier. On y aperçoit notamment Gérard Depardieu. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Au mois d'octobre dernier, Gérard Depardieu n'avait pas mâché ses mots au moment d'évoquer les Etats-Unis. "Je n'aime pas les Américains. Ni même leurs films, ni même leur culture. C'est un peuple qui a sans arrêt détruit l’autre. Ils se sont battus entre eux, ils ont détruit les Indiens, après ils ont fait l’esclavage, puis il y a eu la guerre de Sécession, expliquait-il en marge de la pièce La Musica deuxième qu'il jouait à Moscou en compagnie de Fanny Ardant. Après ce sont eux les premiers qui ont utilisé la bombe atomique. Partout où ils passent ils font des foyers de merde. Non, je préfère être russe. Et puis si les Européens arrêtent d’écouter ces Américains, eh bien je serai plus heureux, voilà." Au mois de juin, il avait déjà clamé son amour pour la Russie et son président Vladimir Poutine.

"Liberté. Egalité. Rivalité."

Ce dimanche 17 janvier, Netflix a dévoilé un premier trailer de la série Marseille et annoncé que la première diffusion de cette sorte de House of Cards français était prévue le 5 mai prochain. Dans un court extrait de moins d'une minute agrémenté d'une musique légèrement angoissante, on devine la main de Gérard Depardieu laissant échapper son écharpe tricolore de la mairie vers le Vieux-Port. Il interprète en effet le rôle de maire de la citée phocéenne. En poste depuis 25 ans, il tente de conserver son siège alors que son second, Benoît Magimel, déborde d'ambitions et compte bien exercer à son tour le pouvoir. Le slogan "Liberté. Egalité. Rivalité." qui alimente le trailer annonce la couleur d'un affrontement pas toujours amical entre les deux principaux protagonistes.

Directeur des contenus de Netflix, Ted Sarandos en a dit un peu plus sur le déroulement de l'intrigue lors des huit épisodes de 52 minutes prévus. "C'est une exploration fictive, ambitieuse et diaboliquement intelligente de la politique locale d'une des villes les plus vivantes et les plus fascinantes au monde."

Réagissez à l'actu people