TV

Marlène Schiappa : sa réponse au recadrage à l'Assemblée nationale pour son retard (vidéo)

Marlène Schiappa : sa réponse au recadrage à l'Assemblée nationale pour son retard (vidéo)

En retard à l'Assemblée nationale ce vendredi 4 décembre, Marlène Schiappa a été sèchement recadrée avant de s'excuser et donner une explication légitime. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Un projet de loi sur le délai d'organisation des élections législatives et sénatoriales a été débattu à l'Assemblée nationale ce vendredi 4 décembre. Mais la séance publique prévue pour 9 heures, a démarré à 9h09. Un retard que la vice-présidente de l'Assemblée nationale, Laëtitia Saint-Paul, a expliqué de manière sèche en visant Marlène Schiappa. "Madame la Ministre, dans ma formation, on m'a appris qu'être à l'heure, c'était déjà être en retard. Je pense que nous accepterions tous vos excuses...". C'est ensuite député Raphaël Schellenberger (LR) qui a effectué un rappel au règlement. "Il y a beaucoup de ministres dans ce gouvernement, peut-être même plus qu'il n'y en a jamais eu et il ne s'est pas trouvé un seul ce matin pour être à l'heure. (...) Madame la Ministre vous avez donné comme consigne de commencer sans vous ! Mais... Où est-on ? Commencer sans vous la discussion d'un texte de loi c'est juste mépriser la Constitution, mépriser notre règlement intérieur, les règles principales de la démocratie, c'est juste parfaitement scandaleux. Dix minutes de retard, un matin, quand on vous attend pour commencer, ça commence mal cette journée", a-t-il déclaré. 

"J'avais simplement un enfant qui était malade"

Pour sa défense, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a alors pris la parole pour s'excuser et donner une explication. "Je me permets de demander la parole pour la prendre ici et non pas pour débattre de 6 minutes de retard solennellement parce que j'ai trop de respect pour cet hémicycle. Je n'avais pas besoin de votre rappel Madame la Présidente, j'avais bien évidemment prévu de vous présenter très humblement mes excuses pour ces six minutes de retard dont j'espère qu'elles n'entraveront pas gravement la poursuite de nos débats", a-t-elle déclaré en soulignant son léger retard avant de donner une raison légitime : "Il s'avère que j'ai terminé hier soir à 2 heures du matin les discussions au Sénat et que ce matin j'avais simplement un enfant qui était malade et dont je devais m'occuper de la garde pendant la journée pour pouvoir me rendre ici avec vous. Ce sont des choses qui arrivent, les ministres sont des êtres humains, je suis humblement confuse pour ces 6 minutes de retard. Je ferai en sorte qu'elles ne se reproduisent plus et je vous remercie pour les bons vœux de rétablissement que vous ne manquerez pas d'adresser à mes enfants". 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people