TV

Mariés au premier regard : Valérie Damidot dézingue l’émission dans La Nouvelle Edition (vidéo)

Mariés au premier regard : Valérie Damidot dézingue l’émission dans La Nouvelle Edition (vidéo)

M6 lance lundi soir Mariés au premier regard, une nouvelle émission qui fait déjà beaucoup parler avant même la diffusion du premier épisode. Invitée de La Nouvelle Edition à midi, Valérie Damidot a totalement dézingué son ancien employeur et s’est dite choquée par un tel programme. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Décidément M6 a le chic ces derniers temps pour lancer des émissions qui créent la polémique avant même d’avoir été diffusées. Il y a quelques semaines c’est Une ambition intime, le nouveau programme politique de la chaîne emmené par Karine Le Marchand, qui s’était retrouvé sous le feu des critiques. Et ce, avant même que le premier numéro ne soit passé à l’antenne. A peu de choses près, c’est exactement ce qu’il se passe pour Mariés au premier regard, dont le premier épisode sera diffusé ce lundi soir. Déjà très critiquée alors qu’aucune image n’est encore passée à la télévision, l’émission devrait attirer de nombreux téléspectateurs grâce à son concept très particulier.

"Je suis effarée"

Ce concept justement, il est simple : plusieurs inconnus passent une sorte de casting et des experts finissent par former des couples à partir d’une batterie de tests. Et ces couples ne se rencontrent que le jour de leur mariage juste avant de partir en lune de miel et de vivre à deux pendant six semaines. Un concept déjà très critiqué sur les réseaux sociaux mais pas seulement. Invitée de La Nouvelle Edition ce lundi et ancienne animatrice sur M6, Valérie Damidot s’est dite choquée de voir une telle émission apparaître dans le PAF : "Moi je suis effarée. Par contre je suis sure que ça va cartonner parce que tout le monde a envie de regarder s’il y a des gens qui disent oui. Mais je suis effarée parce que je trouve qu’avec tout ce qu’on essaye de faire en matière d’égalité homme/femme, de libération de la femme… tu te dis que c’est au-delà du moyenâgeux. Je comprends le concept du blind-date mais pourquoi aller jusqu’à l’engagement à la mairie ? Je trouve ça fou ?". Et ce n’est sûrement pas la seule.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people