TV

Mariés au premier regard : Valentine devient muette devant le maire, Twitter s’agace (vidéo)

Mariés au premier regard : Valentine devient muette devant le maire, Twitter s’agace (vidéo)

M6 diffusait lundi soir le troisième épisode de sa nouvelle émission polémique, Mariés au premier regard. Très critiquée sur les réseaux sociaux pendant les deux premiers numéros, le programme l’a une nouvelle fois été lundi, notamment après qu’une candidate, Valentine, se soit littéralement figée devant le maire. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Les mariages étaient décidément particuliers lundi soir dans le troisième numéro de Mariés au premier regard, la nouvelle émission polémique d’M6. Très commenté sur les réseaux sociaux, et pas toujours en bien, le programme s’était conclu la semaine dernière sur le choix de Nathalie, qui s’apprêtait à dire ‘oui’ ou ‘non’ à Benoît. La scène avait d’ailleurs créé la polémique sur Twitter puisque la mère de la jeune femme l’incitait à dire ‘non’. Finalement, lundi soir, les téléspectateurs ont pu constater que Nathalie avait fini par dire oui tout en prenant soin de faire la bise à son nouvel époux au lieu de l’embrasser. Et en le faisant dormir sur le canapé pour la nuit de noce. Un mariage qui commence bien…

Trop stressée, une candidate se fige face au maire

Mais ce n’est pas forcément la scène de Mariés au premier regard qui a le plus fait réagir les internautes lundi soir. En fin d’émission, les téléspectateurs ont en effet fait la rencontre de Valentine et Justin, nouveau couple réuni par l’émission et qui s’est, comme les autres, rencontré à la mairie. Mais pour Valentine, c’était visiblement beaucoup trop de stress puisqu’au moment où le maire lui a demandé si elle souhaitait prendre Justin pour époux, la jeune femme s’est littéralement figée, devenant totalement muette et dans l’incapacité totale de répondre pendant de longues minutes. Comme d’habitude, il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître sa décision.

 

 

 

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people