TV

Manifestations : des pompiers s’immolent symboliquement (Vidéo)

Manifestations : des pompiers s’immolent symboliquement (Vidéo)

Sur Twitter, de nombreux internautes partagent les images de la manifestation des pompiers à Paris, ce 28 janvier. Parmi elles, on découvre deux sapeurs-pompiers s'immoler symboliquement. Non Stop Zapping vous dévoile ces images.

Ce mardi 28 janvier, des milliers de pompiers venus de toute la France se sont retrouvés à Paris pour manifester contre la réforme des retraites. En plus de demander une revalorisation de leur prime du feu, ils déplorent leurs mauvaises conditions. Vêtus  de leurs uniformes bleu marine à bandes jaunes fluorescentes, les soldats du feu sont partis peu après 14h00 de la place de la République en direction de Nation, terminus de la manifestation.


Sur Twitter, de nombreuses images dévoilent le cortège. Parmi elles, on découvre que deux d'entre eux se sont immolés symboliquement par le feu. Une séquence forte et hautement symbolique légendée : "Choquant et triste d’en arriver là. Oh, nos héros, je suis désolée…". Un message accompagné des hashtags "réforme des retraites", "gilets jaunes", "pompiers en colère" ou encore "Macron". 

 

Deux "manifestants violents" ont été arrêtés  


Si un premier cortège de plusieurs milliers de sapeurs-pompiers est arrivé dans le calme jusqu’à place de la Nation, des débordements ont rapidement eu lieu. Au cours de l’après-midi, certains des pompiers auraient tenté de forcer les barrages érigés autour du périphérique pour empêcher d’éventuels blocages. 200 à 300 manifestants ont fait scission pour poursuivre leur avancée sur un trajet non déclaré, indique la préfecture de police qui dénonce sur Twitter un “inadmissible blocage”. Ainsi, deux "manifestants violents" ont été arrêtés.


Repoussés par des canons à eau, grenades assourdissantes ou encore des bombes à gaz lacrymogène, certains pompiers ont été légèrement blessés. Sur d’autres vidéos, on peut les voir venir en aide à des personnes visiblement  incommodées par les gaz lacrymogènes et autres grenades assourdissantes. Cette nouvelle manifestation inscrit dans un mouvement de grève démarré en juin dernier. Les pompiers étant astreints à un service minimum, aucune perturbation majeure n’a été entrainée.

 

Par C.F.

Réagissez à l'actu people