TV

Maître Gims très ému en évoquant la photo d'un enfant syrien mort sur une plage

Maître Gims très ému en évoquant la photo d'un enfant syrien mort sur une plage

Maître Gims était ce jeudi 3 septembre invité de l'émission Le Grand 8 présentée par Laurence Ferrari. Après un message perso très touchant qui lui a été adressé par Hapsatou Sy, le rappeur a évoqué la photo qui fait actuellement le tour du monde. Le cliché témoigne de l'horreur du drame des migrants en montrant un enfant syrien mort échoué sur une plage après le naufrage de l'embarcation dans laquelle il se trouvait avec ses parents.

Ce jeudi 3 septembre, Maître Gims était l'invité de Laurence Ferrari et de ses chroniqueuses dans Le Grand 8 sur D8. A son arrivée sur le plateau, c'est Hapsatou Sy qui s'est chargée de lui adresser un message perso. Un message poignant et émouvant pour dresser le portrait d'un homme fort qui n'a pas eu une vie facile.

"Derrière vos grosses lunettes, vos yeux, que seuls vos proches réussissent à voir de très près. Quand on vous parle du sort des migrants vous êtes touché, vous qui avez fui la barbarie de la dictature de Mobutu. Vous qui dîtes je cite 'Je viens d'un pays dangereux où toutes les deux minutes on viole une femme, on abuse un enfant, on tue un homme.' Ca fait froid dans le dos. Est-ce que quelqu'un aurait pu imaginé que vous deviendriez l'homme que vous êtes ? [...]  Votre succès vous le devez à vous même, à votre détermination, au soutien de votre père, au soutien de votre mère, au soutien de votre entourage. [...] Ce message que je viens de vous porter, il fait encore plus écho en moi là, ce matin, après cette mobilisation, cette image qu'on a vu de cet enfant échoué sur une plage. On comprend la douleur que certains peuvent vivre. Je suis très émue de vous recevoir aujourd'hui" a ainsi déclaré la chroniqueuse.

"Je pense qu'on a perdu de la sincérité dans nos oeuvres"

Le message d'Hapsatou Sy a beaucoup ému Maître Gims. Le rappeur a d'ailleurs souligné "Heureusement que j'ai des lunettes parce que..." Après avoir chaleureusement remercié la jeune femme, il a décidé de revenir sur la photo du petit garçon qu'elle a évoqué. C'est en effet un cliché qui est en train de faire le tour du monde, celui d'un enfant syrien sans vie sur une plage turque. Le petit garçon tentait avec sa famille de fuir son pays mais n'a pas survécu au naufrage de l'embarcation sur laquelle ils se trouvaient.

"Pour parler de l'image que j'ai vu tout à l'heure dans les loges, c'est insoutenable. Et en même temps, c'est la réalité. C'est ce qui se passe. On voit bien un enfant mort sur une plage. Un enfant qui ne doit même pas avoir 4 ans, je pense que ça se passe de commentaires et on est encore dans cette chose où des gens cherchent à fuir quelque chose de terrible. Comme moi j'ai pu le faire. [...] Les gens préfèrent prendre ce risque-là que de rester dans leur pays d'origine, parce qu'ils veulent fuir quelque chose. Cet enfant n'était pas conscient, il suivait ses parents tout simplement et aujourd'hui il est là. Aujourd'hui on parle de lui. Aujourd'hui il fait le buzz j'ai envie de dire [...] Je pense qu'on a perdu quelque chose, je pense qu'on perdu de la sincérité dans nos oeuvres. Je parle des médias, des journalistes, de la télé... Est-ce qu'on est vraiment touché ? Est-ce qu'on est sincère quand on voit une image comme ça ou est-ce qu'on veut juste se précipiter, avoir cette image en premier ?" s'interroge le rappeur.

Celui qui aborde très souvent des sujets graves de société ajoute alors "J'en ai beaucoup parlé. J'ai chanté l'immigration. J'ai chanté la misère. J'ai chanté les ghettos. J'ai chanté les sans-papier. Je continuerai parce que c'est des choses qui se passent encore. Et, je suis soutenu par ces gens-là"

Réagissez à l'actu people