TV

Maïté a 79 ans : Ses séquences cultes à la télé (Vidéo)

Maïté a 79 ans : Ses séquences cultes à la télé (Vidéo)

Maïté fête ses 79 ans ce 2 juin 2017. Pour l’occasion, Non Stop Zapping a décidé de vous proposer une compilation des vidéos les plus cultes de l’animatrice. Petit florilège.

Maïté est l’une des figures incontournables de la télévision française des années 1990. De son vrai nom Marie-Thérèse Ordonez, elle animait des émissions culinaires sur France 3 comme La Cuisine des Mousquetaires ou encore À table, avec son acolyte Micheline Banzet. Maïté est très vite devenue célèbre et ce n’était pas uniquement pour sa bonne cuisine. L’animatrice était dotée d’un franc-parler et d’une simplicité sans pareils. Ainsi, les séquences de ses émissions alimentaient souvent les bêtisiers. Et on comprend bien pourquoi. On se souvient notamment d’une séquence culte en 1992 durant laquelle la cuisinière préparait une recette à base d’anguille. Seul problème, elle avait apporté des anguilles vivantes et devait donc les tuer elle-même.Après avoir montré comment assommer les pauvres bêtes qui tentaient de se débattre, elle avait ensuite tranché leur tête, retiré leur peau puis les avait vidé de leurs organes.

Bon appétit bien sûr

De quoi bien mettre en appétit ses téléspectateurs. Autre moment mémorable : Maïté dégustant un ortolan en 1984. Cet oiseau, qui a été classé espèce protégée depuis 1999, était à l’époque une proie de chasse. Dans une séquence limite classée X, l’animatrice montrait avec sensualité comment déguster cet animal en lui "suçant le derrière" délicatement. Graisse coulant sur la joue à l’appui. Et il n’y a pas seulement dans ses émissions de cuisine que la restauratrice s’illustrait. Profitant de sa popularité, elle avait prêté son image à plusieurs publicités, notamment une pour une marque de lessive. De son accent si particulier, on l’entend vanter les mérites du produit en concluant : "Aller payer jusqu’à 10 francs de plus que bonux et risquer de laver moins bien ? ho ho, il n’y a pas écrit ‘bécasse’ ici". Que de bons souvenirs.

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people