TV

Mad Mag : Benoît Dubois reproduit le "Trump is coming", Ayem Nour se retrouve seule sur le plateau (Vidéo)

Mad Mag : Benoît Dubois reproduit le "Trump is coming", Ayem Nour se retrouve seule sur le plateau (Vidéo)

Ce lundi, Benoit Duboit évoquait "le Trump is coming", le nouveau phénomène aux Etats-Unis qui consiste à s'échapper en courant lorsqu'on évoque le nom de Donald Trump. Le chroniqueur a décidé de le refaire sur le plateau du "Mad Mag" en déclinant le challenge en "Ayem Nour is coming". L'animatrice s'est retrouvée seule. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur Non Stop Zappinp.

Alors qu’elle partageait la vie de Vincent Miclet depuis quelques années, Ayem est à nouveau célibataire. En effet, dans les colonnes de "Public", Vincent Miclet a donné les raisons de cette rupture : "Selon moi, cette séparation d’un commun accord a été causée à 99% par Farida, la mère d’Ayem, ainsi que par son entourage. Je trouve qu’ils sont toujours présents à la maison et ne nous laissent jamais respirer ! C’est bien simple, nous n’avions plus de vie de couple. C’était tellement insupportable que j’ai dû aller dormir quelques jours à l’hôtel. C’est fini avec Ayem, c’est bien dommage pour Ayvin." Puis, il a ajouté que le retour d’Ayem dans le "Mad Mag" a aussi pesé dans la balance : "C’est trop tôt (...) Elle n’arrive pas avant 22 heures. Ayem s’est beaucoup occupée du petit avant de reprendre le Mad Mag. Maintenant, Ayvin a une nounou."

"Je suis ravie d'être seule en plateau ça me fera des vacances."

Ce lundi, Benoit Duboit évoquait "le Trump is coming", le nouveau phénomène aux Etats-Unis qui consiste à s'échapper en courant lorsqu'on évoque le nom de Donald Trump. Le chroniqueur a décidé de le refaire sur le plateau du Mad Mag en déclinant le challenge en "Ayem Nour is coming". Immédiatement, le public s'est mis à courrir sur le plateau. L'animatrice s'est retrouvée totalement seule : "Je ne fais pas le même effet que Trump quand même. Je suis ravie d'être seule en plateau ça me fera des vacances."

Par Lea Ouzan

Réagissez à l'actu people