TV

LTS : Yann Moix critique Stéphane Bern et son Loto du patrimoine (Vidéo)

LTS : Yann Moix critique Stéphane Bern et son Loto du patrimoine (Vidéo)

Stéphane Bern était dans le viseur de Yann Moix ce samedi 3 novembre. Alors que le chroniqueur se faisait plutôt discret après ses propos sur la police, Yann Moix s’est lâché sur l’animateur de France 2 et sur son combat pour la défense du patrimoine. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Yann Moix avait une nouvelle cible dans les Terriens du samedi ce 3 novembre. Après ses propos sur la police, le chroniqueur de Thierry Ardisson s’est attaqué à Stéphane Bern. Ce dernier a eu l’idée il y a plusieurs mois de lancer un Loto du patrimoine afin de récolter des fonds pour sauvegarder les monuments considérés comme étant en péril. Mais si cette initiative a rencontré un grand succès auprès des Français, ce n’est pas le cas de Yann Moix. Ce dernier n’a pas hésité à tacler violemment Stéphane Bern lors de sa chronique "Les Moix d’or". Yann Moix a mis en parallèle l’argent débloqué pour sauver des monuments alors que des migrants ont besoin d’aide : "L’obsession de Stéphane Bern, c’est de sauver, sauvegardes des vieilles pierres alors que, regardez les problèmes des migrants, il y a des jeunes vies qui meurent et on préfère sauver les vieilles pierres".

"Stéphane Bern est un mort-vivant"

Très remonté, Yann Moix n’a pas été tendre avec Stéphane Bern : "Un château du 13e siècle n’habite que des souvenirs. Stéphane Bern oublie que c’est l’avenir qu’il faut abriter et non pas le passé. Il y a un truc que je trouve absurde dans le patrimoine, c’est-à-dire que je trouve que dans toutes les civilisations, il faudrait parfois se faire des saignées, oublier d’entasser les gravats, de sauvegarder les pierres et de collectionner les ruines. Des ruines qui nous ruinent parce que vu le prix que demande Stéphane Bern pour sauvegarder ça, c’est un cauchemar. Plutôt que de s’obséder sur les châteaux, allez voir ce qui se passe à Paris et à Château Rouge, plutôt que de s’obséder sur les vieilles chapelles, allez voir ce qui se passe à Porte de la Chapelle (quartier situé dans le 18e arrondissement de Paris) où des exilés sont en train de crever. Bref ce que je dirai c’est que Stéphane Bern est un mort-vivant, d’où d’ailleurs l’expression être en berne alors que les migrants sont des vivants en train de mourir".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people