TV

LTD : Un ancien esclave en Libye va devenir chroniqueur (vidéo)

LTD : Un ancien esclave en Libye va devenir chroniqueur (vidéo)

Alors qu'Alpha Kaba, ancien esclave en Libye était venu raconter sa terrible histoire dans "Les terriens du dimanche" ce 24 février, une chroniqueuse lui a fait une généreuse offre. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce 24 février dans "Les terriens du dimanche", Thierry Ardisson a consacré une partie de son émission à un invité particulier. Il s'agit d'Alpha Kaba, qui a réalisé un véritable chemin semé d'embuches avant de pouvoir se rendre sur ce plateau. Ce jeune homme de 30 ans, d'origine guinéenne a connu l'enfer. Ancien journaliste pour une radio locale, il a tenté de quitter son pays pour son avenir professionnel. Capturé par une milice Libyenne, il est vendu pour quelques centaines d'euros sur un marché et devient esclave. "Revendu de main en main", Alpha Kaba a "travaillé dans des chantiers, dans des plantations". Son récit douloureux, il l'a expliqué au mois de février en vidéo face à la caméra de Konbini, dans plusieurs autres médias, mais surtout dans un livre intitulé "Esclave des milices". Exploité, déshumanisé, torturé, ce jeune Guinéen a connu l'atrocité sous toutes ses formes…

Une chroniqueuse généreuse

Envoyé par un passeur en mer avec d'autres migrants, Alpha Kaba parvient à s'en sortir et à rejoindre la France. Sur le plateau de l'émission de C8, il a raconté sa poignante et terrifiante histoire. Cet invité qui revient de loin a touché tout le monde. Bouleversée par ses mots, la chroniqueuse Monia Kashmire a notamment déclaré, émue : "Avec tout ce que vous avez traversé, c'est un miracle que vous soyez vivant et que vous soyez ici parmi nous. Vous faites partie de ces voix, de ces tragédies silencieuses de notre époque (…) Vous avez quitté la Guinée parce que vous vouliez être journaliste. Moi j'ai de la chance, mes parents sont venus en France. Je suis journaliste et je peux vivre de mon métier… J'aimerais, pour la prochaine émission, vous offrir ma place…". Une proposition pleine de bienveillance qui a été applaudie par le public et par l'animateur télé de 70 ans.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people