TV

LPJ : les écoutes téléphoniques, une affaire romancée ?

LPJ : les écoutes téléphoniques, une affaire romancée ?

Comme chaque jour, Yann Barthès décrypte l’actualité à sa manière dans Le Petit Journal. Au programme de ce vendredi 26 juin, la polémique des écoutes téléphoniques des présidents français, et notamment le moment où François Hollande a appelé Barack Obama.

Depuis plusieurs jours, la France est sous le choc. Wikileaks a en effet révélé que l’Agence nationale de sécurité américaine était impliquée dans un scandale d’écoutes téléphoniques. François Hollande, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ainsi que des ministres et des parlementaires ont été surveillés par la NSA, et des écoutes ont été menées entre 2006 et 2012.

Après cette découverte, François Hollande a tenu à parler directement avec le président américain, Barack Obama, mais c’était sans compter sur l’équipe du petit journal qui a noté une petite anecdote.

Une affaire romancée ?

Alors que la photo de François Hollande au téléphone avec Barack Obama a fait le tour des journaux télévisés, Yann Barthès a tenu à faire une enquête : "Voici le communiqué officiel (…) Le président de la République a appelé le président Obama cet après-midi. L’échange a été l’occasion d’une mise au point. Il a réitéré son engagement ferme d’en terminer avec ces pratiques. Ce communiqué a été passé après le coup de fil".

Toutefois, Yann Barthès a noté une chose assez étrange sur la photo en question : "On voit Hollande, qui discute avec Barack Obama, mais si on zoom ici, sur ce conseiller en bas à gauche il a une feuille sur ses genoux cette feuille est le communiqué déjà taper de la conversation qui n’est donc pas finie puisque François Hollande est au téléphone".

Face à face, les deux documents ont identiques : "Premier paragraphe, identique. Deuxièmes paragraphes, identiques. Et troisième paragraphes deux ou trois modifs mais c’est sensiblement le même contenu. Alors soit le conseiller voit dans le futur, soit il tape très vite, soit ils savent très bien ce qu’ils se racontent et ça n’est qu’une question diplomatique un poil dramatisé par les médias".  

Réagissez à l'actu people