TV

Loi Travail : Nouveaux heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Paris (vidéo)

   / 5  
Loi Travail : Nouveaux heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Paris
1
Loi Travail : Nouveaux heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Paris
Heurts lors de la manifestation parisienne contre la loi Travail
2
Heurts lors de la manifestation parisienne contre la loi Travail
Des CRS en formation lors de la manifestation contre la loi Travail à Paris
3
Des CRS en formation lors de la manifestation contre la loi Travail à Paris
L'ambiance était de nouveau tendue lors de la manifestation anti loi Travail à Paris
4
L'ambiance était de nouveau tendue lors de la manifestation anti loi Travail à Paris
Plusieurs hommes cagoulés lancent des projectiles sur les forces de l'ordre en marge de la manifestation anti-loi Travail à Paris
5
Plusieurs hommes cagoulés lancent des projectiles sur les forces de l'ordre en marge de la manifestation anti-loi Travail à Paris

Au lendemain du recours du gouvernement à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter la loi Travail, plusieurs manifestations avaient lieu un peu partout en France ce jeudi. Et des affrontements entre forces de l’ordre et casseurs ont une nouvelle fois eu lieu à Paris, près des Invalides. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le recours du gouvernement à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter la loi Travail n’a pas fait que des heureux, loin de là. L’histoire a même dépassé le cadre des frontières françaises puisque la série américaine House of Cards a réagi sur son compte Twitter officiel : "À Manuel Valls: la démocratie, c'est tellement surfait". Un tweet suivi des hashtags #LoiTravail #49-3 et accompagné d’une photo de Franck Underwood (interprété par Kevin Spacey, ndlr) tout sourire et apparemment très fier de Manuel Valls. Puis ce jeudi, c’est le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée Nationale, Christian Jacob, qui s’en pris au Premier ministre à la tribune de l’Hémicycle : "Ce recours à l’article 49-3, ce n’est pas seulement un affligeant mépris pour les organisations syndicales, que vous n’avez jamais associées à vos travaux, ce n’est pas seulement un affront à vos électeurs de 2012 que vous trahissez, ce n’est pas seulement un odieux camouflet pour votre majorité, c’est maintenant un coup de force contre l’Assemblée Nationale toute entière".

La manifestation parisienne dégénère à nouveau

Et alors que Christian Jacob s’exprimait à l’Assemblée Nationale, plusieurs manifestations avaient lieu un peu partout en France et notamment à Paris. Un cortège qui s’est élancé de Denfert-Rochereau et qui a une nouvelle fois été le théâtre d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants. Les services d’ordre des syndicats ont eux aussi été pris à partie par certains casseurs aux cris de "SO salaud, le peuple aura ta peau" ou "flics, SO, même combat". Selon la préfecture de police de Paris, entre 11 500 et 12 500 personnes ont défilé à Paris.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people