TV

Loana revient avec émotion sur l'abandon de sa fille (vidéo)

Loana revient avec émotion sur l'abandon de sa fille (vidéo)

Ce jeudi 11 mars, C8 va diffuser un documentaire sur la vie de Loana. Pour faire patienter les téléspectateurs, la chaîne a partagé un extrait dans lequel l'ex star de télé-réalité évoque avec émotion l'abandon de sa fille, Mindy.

Loana est au cœur de toutes les préoccupations. La première gagnante de "Loft Story" a connu une descente aux enfers. Le 22 février dernier, alors qu'elle tournait un documentaire sur sa vie, produit par Guillaume Genton, Loana a été hospitalisée en urgence à l'hôpital. Si Sylvie Ortega Munos a affirmé qu'elle avait fait une overdose au GHB, Loana a démenti les propos de son amie. Ce 9 mars, une partie du documentaire a été diffusé sur la chaîne RMC et à la suite de cela, Loana a plongé dans une profonde angoisse. Le lendemain, Gilles Verdez, très inquiet, a même déclaré sur le plateau de "Touche pas à mon poste" : "Il y a eu des soucis cette nuit. Loana allait très mal (...) Une partie de son entourage a reçu des messages où elle parlait d'une tentative de suicide à venir." Il a précisé : "Elle a dit à une heure du matin 'je n'en peux plus, j'ai tout perdu, ma famille, mon appartement, mes amis. Je suis là où personne ne peut me trouver, seule, fatiguée, j'ai acheté tout ce qu'il faut pour dormir à jamais." Gilles Verdez a souligné une phrase terrifiante : "Je m'endormirais pour toujours, je suis seule avec mon chien, je sais où le placer, j'ai tout prévu."

"Ce n'était pas un enfant désiré"

Ce jeudi 11 mars, c'est au tour de C8 de diffuser un autre reportage sur Loana où l'ancienne star de télé-réalité fait de nombreuses confidences sur sa vie. Un extrait a d'ailleurs été partagé sur le compte Instagram de C8 et Loana évoque avec émotion l'abandon de sa fille, Mindy, il y a une vingtaine d'années. "Ce n'était pas un enfant désiré, c'était un enfant accidentel, je me suis aperçue que j'étais enceinte à quatre mois et demi. Je voulais avorter et quand j'ai vu l'échographie avec ses petites mains, ses petits pieds, je me suis dit que c'était impossible d'abandonner ce petit être dans mon ventre. J'ai cru, comme toute femme enceinte qui a des hormones en folie, que tout allait s'arranger, mais ce n'est pas vrai", a-t-elle tout d'abord déclaré avec difficulté. La suite de son témoignage est encore plus bouleversante.

"Elle pleurait"

Loana s'est replongée dans ses souvenirs et l'émotion l'a submergée. Elle a poursuivi : "Je l'avais sur mon ventre, je me suis dit qu'il lui fallait un avenir plus serein que ce que j'aurais pu lui apporter, c'est pour ça que je l'ai placée au début en adoption. (...) J'ai entendu ses cris, ses pleurs pendant deux mois, et au bout de deux mois, je l'ai enlevée de l'adoption, je l'ai mise en pouponnière, il n'y avait que moi qui pouvait la récupérer". La mère de Mindy a également tenu à lever le voile sur sa décision : "J'ai laissé ma fille parce que je n'avais pas les moyens de l'élever. Ma mère était partie, mon père, il n'aurait pas pu m'aider. C'est le moment le plus horrible de ma vie, quand j'ai laissé ma fille à la DDASS. J'ai entendu ses cris, ses pleurs pendant plus de deux mois dans ma tête, c'est le truc le plus horrible quand on l'a arrachée de mes mains. Elle pleurait. Ses cris m'ont hantée pendant deux mois, dès que je fermais les yeux, je l'entendais pleurer." Le documentaire sur la vie de Loana, diffusé ce jeudi 11 mars sur C8, s'annonce poignant.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people