TV

LNE : Thierry Ardisson revient sur son coup de fil à Vincent Bolloré pour sauver Stéphane Guillon (vidéo)

LNE : Thierry Ardisson revient sur son coup de fil à Vincent Bolloré pour sauver Stéphane Guillon (vidéo)

Thierry Ardisson était mardi l’invité de La Nouvelle Edition de Daphné Bürki pour faire la promo de son dernier livre, Les fantômes des Tuileries. Mais c’est évidemment sur l’affaire Stéphane Guillon que l’animateur de Salut les Terriens était très attendu. Après avoir évoqué son implication dans On n’est pas couché, il a précisé le déroulement des événements. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Thierry Ardisson l’a révélé samedi soir dans On n’est pas couché : si Stéphane Guillon travaille encore pour le groupe Canal, c’est en partie grâce à lui. Après avoir tenu des propos un peu limites sur Vincent Bolloré sur une chaîne concurrente, l’humoriste s’était retrouvé au centre d’une guerre interne avec Cyril Hanouna après que celui-ci ait dévoilé son salaire dans Touche pas à mon poste. Résultat, Stéphane Guillon a failli sauter et c’est l’intervention de Thierry Ardisson en sa faveur qui a fait pencher la balance : "J'ai appelé Vincent Bolloré - ça peut servir - et je lui ai dit : écoute Vincent, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de virer Guillon". Et l’humoriste n’a pas été viré.

"Je sentais que ça tournait mal pour lui"

Invité mardi de Daphné Bürki dans La Nouvelle Edition, Thierry Ardisson est revenu, avec plus de précision sur le déroulement des événements : "Je vois Guillon dans C à Vous où il commence à balancer sur Bolloré. Très grave. Je l’appelle juste après et je lui dis ‘écoute franchement ce n’est pas bien’. Il a une liberté incroyable, on ne lui a jamais rien censuré. Il dit ce qu’il veut sur tout le monde, même sur Bolloré… Mais là ce n’est pas pareil. Il va dans une émission concurrente et il tape. Et ce n’est même pas drôle… Si encore ça avait été drôle ! (…) Personne n’était content de ça, ni moi, ni les gens de C8, ni le groupe Canal+. A un moment, comme je sentais que ça tournait mal pour lui, j’ai appelé Bolloré, je lui ai dit ‘écoute Vincent, c’est une mauvaise idée de perdre Guillon". Et depuis, "la polémique est close".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people