TV

Liste de médecins noirs : Jean Messiha dérape et parle de "fanatisme" et d'une "initiative raciste" (Vidéo)

Liste de médecins noirs : Jean Messiha dérape et parle de "fanatisme" et d'une "initiative raciste" (Vidéo)

Jean Messiha, membre du bureau national du RN était l'invité de l'émission Punchline sur CNews ce jeudi 13 août. Il a vivement réagi à la polémique sur le choix de son médecin en fonction de sa couleur de peau. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Depuis quelques jours la polémique enfle à la suite d'une publication Twitter. Un compte a commencé une liste de gynécologues noirs et partagé un tweet d'une personne recherchant une infirmière noire. La Licra et l'ordre des médecins sont montés au créneau dénonçant le fait de faire des listes communautaires. Pour le président du CRAN Louis-Georges Tin, au contraire, il s'agit-là d'une bonne mesure car il estime que les personnes racisées sont victimes de "racisme dans le milieu médical".

"On encourage des minorités fanatiques à s'organiser"

L'émission Punchline du jeudi 13 août est revenue sur l'affaire. Autour de la table, Raphaëlle Remy-Leleu, conseillère municipale EELV de Paris et Jean Messiha, membre du bureau national du RN. Les deux politiques ne sont évidemment pas du tout d'accord sur le sujet.

Alors que Raphaëlle Remy-Leleu défend la possibilité de pouvoir choisir son médecin en fonction de ses affinités afin d'être mieux soigné, Jean Messiha crie au scandale. "Je suis sidéré parce que j'entends. J'attendais que madame dénonce avec la plus grande fermeté ces initiatives qui sont des initiatives racistes au fond", lance le cadre du RN. Jean Messiha insiste. Pour lui, il est inconcevable qu'il y ait des listes. "C'est pas ça la République. La République c'est une république ou tout le monde indépendamment de la race, de la couleur de peau est traité de manière identique. [...] On encourage des minorités fanatiques à s'organiser", ajoute-t-il.

Des propos qui laissent perplexe l'élue parisienne. "Vous mélangez absolument tout. Je vous explique en quoi aujourd'hui des personnes qui sont mal accueillies dans un système de santé ont besoin d'avoir des références pour choisir librement un personnel de santé qui leur est recommandé", risposte Raphaëlle Remy-Leleu.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people