TV

Lio témoigne sur le jour où elle a porté plainte pour violences conjugales (vidéo)

Lio témoigne sur le jour où elle a porté plainte pour violences conjugales (vidéo)

Avec émotion, Lio qui a été victime de violences conjugales, a raconté dans Passage des arts ce vendredi 13 novembre, comment elle a réussi à porter plainte. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Lio a fini par trouver le courage de porter plainte. Après des années à subir des violences conjugales avec son compagnon, la chanteuse a franchi le pas à la fin des années 90. Alors enceinte de jumelles, Lio a décidé de prendre la parole. Une épreuve très douloureuse pour la chanteuse qui s'est confiée avec sincérité dans Passage des arts ce vendredi 13 novembre sur France 5. "Vous avez vous-même porté plainte contre un compagnon qui exerçait des violences. Ça vous paraît être nécessaire, en tant qu’artiste, de prendre la parole pour cela ? Ou en tant que femme, d’ailleurs", l'a interrogée Claire Chazal. Rappelant qu'il s'agit "d’un chemin personnel" et qu’elle n’a pas "de jugement à porter pour ceux qui s’engagent", Lio a raconté son "combat horrible". 

"C’est terrible d’aller porter plainte"

"Je suis battue, vraiment amochée, j’arrive, je dois porter plainte", s'est souvenue Lio en soulignant que "c’est terrible d’aller porter plainte quand on est battue". D’une voix tremblante, Lio a estimé que le jugement obtenu a été une "chance". "Parce qu’il y a Lio quand même. Et c’est un privilège détestable quand on comprend combien de femmes ont été seules", a-t-elle assuré avant de connaître des conséquences dans son métier après sa plainte : "Dans les trois jours, c’est un branle-bas autour de moi. C’est-à-dire que le métier me conspue d’avoir parlé". Mais grâce à son courage, Lio a pu soutenir de nombreuses femmes : "Dans le même temps, je reçois des sacs de jute de femmes qui ont lu, qui me parlent". Depuis cette épreuve, la chanteuse n'a pas hésité à partager son vécu : "Plutôt que d’essayer d’effacer ça de ma vie, je vais en faire œuvre. Pas un combat, vous savez, je n’ai pas envie de guerre".

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people