TV

L'instant de Luxe : Philippe Chevalier prend la défense de Roselyne Bachelot (vidéo)

L'instant de Luxe : Philippe Chevalier prend la défense de Roselyne Bachelot (vidéo)

Ce jeudi 25 mars, Philippe Chevalier était présent sur le plateau de "L'instant de Luxe", émission diffusée sur Non Stop People. L'humoriste est revenu sur ses relations avec Roselyne Bachelot et a tenu à défendre la ministre de la Culture face à ses haters.

Ce jeudi 25 mars, Jordan de Luxe a reçu sur le plateau de "L'instant de Luxe", Philippe Chevalier. L'humoriste a accepté de répondre sans filtre aux questions de l'animateur dans cette émission diffusée sur Non Stop People et a même évoqué ses relations avec Roselyne Bachelot. La ministre de la Culture a annoncé, ce samedi 20 mars, avoir été testée positive au coronavirus. "À la suite de symptômes respiratoires, j’ai fait un test qui confirme que je suis positive au covid. À l’isolement, je vais aménager mon programme pour la semaine qui vient. Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles régulièrement", avait déclaré Roselyne Bachelot sur son compte Twitter. Son état de santé semble d'ailleurs s'aggraver. Hospitalisée ce mercredi 24 mars, elle vient d'être placée sous oxygénothérapie ce jeudi 25 mars, comme elle l'a révélé une nouvelle fois sur ses réseaux sociaux.

"Elle fait ce qu'elle peut"

Sur le plateau de "L'instant de Luxe", Philippe Chevalier a expliqué qu'il connaissait "un petit peu" Roselyne Bachelot. "C'est une femme charmante que j'aime beaucoup", a-t-il ajouté. Jordan de Luxe a rétorqué : "Beaucoup lui tapent dessus en ce moment," ce à quoi son invité a répondu : "Oui beaucoup lui tapent dessus, mais maintenant moins, depuis qu'elle est affectée de la Covid, ce qui prouve que les gens ont tout de même un peu de scrupules et de générosité." Philippe Chevalier a poursuivi en déplorant : "Je trouve injuste de lui faire un procès. Elle fait ce qu'elle peut. Ce n'est pas elle qui est présidente de la République". Et d'ajouter : "Je pense que maintenant qu'elle a la covid, certains pensent qu'ils ont peut-être été un peu trop sévères avec elle. J'ai des copains comédiens qui lui en veulent beaucoup. Je ne vois pas pourquoi ils lui en veulent. Elle n'a pas les rênes. Elle se bat pour obtenir des subventions, faire que les théâtres ouvrent le plus tôt possible." Le message est passé.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people