TV

Lily Allen fond en larmes face à un jeune réfugié dans la Jungle de Calais (Vidéo)

   / 7  
1
Lily Allen fond en larmes et s'excuse du comportement de son pays dans la Jungle de Calais
Lily Allen présente ses excuses à un jeune réfugié
2
Lily Allen présente ses excuses à un jeune réfugié
Lily Allen fond en larmes
3
Lily Allen fond en larmes
Lily Allen désemparée face à un adolescent afghan
4
Lily Allen désemparée face à un adolescent afghan
Lily Allen regrette le comportement de son pays
5
Lily Allen regrette le comportement de son pays
Lily Allen a visité la jungle de Calais
6
Lily Allen a visité la jungle de Calais
7

La chanteuse s’est rendue dans le camp de Calais où vivent plus de 8 000 réfugiés. Face à un jeune adolescent afghan qui souhaite entrer en Angleterre pour rejoindre son père, Lily Allen a brusquement fondu en larmes. Non Stop Zapping vous fait partager cette séquence.

La chanteuse britannique s’est rendue dans la jungle de Calais où vivent plus de 8 000 réfugiés,parmi lesquels près de 900 enfants. Après avoir visité les campements de fortune, Lily Allen s’est entretenu avec un jeune adolescent de 13 ans vivant dans la jungle depuis deux mois. ‘’Nous avons bombardé votre pays, on vous a laissé dans les mains des Talibans et maintenant on vous met en danger en vous laissant risquer votre vie pour venir dans notre pays. (…) Je suis désolée du comportement de mon pays. Je suis désolée de ce que nous vous faisons vivre’’, a plaidé la jeune chanteuse avant de brusquement fondre en larmes. Arrivé d’Afghanistan, le jeune homme cherche à rejoindre son père installé à Birmingham, mais les forces de l'ordre empêchent les réfugiés de quitter la Jungle . Au mois de mars 2016, déjà, des réfugiés de Calais s'étaient cousus la bouche pour protester contre les conditions de leur traitement. 

 

La Jungle de Calais dans l’impasse

 

De nombreux réfugiés tentent chaque jour de rallier le Royaume-Uni, au péril de leur vie. Régulièrement les journaux télévisés français et anglais rapportent le cas de dizaines d’hommes tentant de monter à bord d’un camion en direction de l’Angleterre ou en s’introduisant dans le tunnel sous la Manche. À ce jour, les gouvernements français et britannique ne sont pas parvenus à trouver un accord crédible pour partager équitablement l’accueil de ces réfugiés. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a annoncé le démantèlement ‘’rapide’’ du camp de Calais. Les 8 000 réfugiés doivent être répartis sur le territoire français mais, là encore, de nombreux responsables politiques se sont fermement opposés à toute idée d’accueil.  

Par Clemence Conton

Réagissez à l'actu people