TV

L’heure des pros : Pascal Praud tacle Yann Barthès et "Quotidien" (Vidéo)

L’heure des pros : Pascal Praud tacle Yann Barthès et "Quotidien" (Vidéo)

Alors qu'il recevait Nadine Morano sur le plateau de "L’heure des pros", ce mercredi 13 novembre, Pascal Praud n'a pas hésité à tacler Yann Barthès et son émission "Quotidien".

Pascal Praud ne porte pas dans son cœur l’émission "Quotidien". Aux commandes de "L’heure des pros", le journaliste n’a pas hésité à tacler le talk-show de Yann Bathès. Alors que Nadine Morano est revenue sur la guerre médiatique qui l’oppose au programme de TMC, le présentateur de CNews balance : "Pour tout dire, le Quotidien a également attaqué CNews". Il continue : "Il ne faut pas se raconter de salades. C'est à dire que vous êtes parfois dans un combat de groupe à groupe (TMC, sur laquelle est diffusée Quotidien, appartient à TF1, ndlr), et il se trouve que dans le groupe TF1 il y a LCI, et dans le groupe Canal, il y a CNews".

 

Quotidien nuit à CNews ?


Il faut dire que la chaîne du  groupe Canal+ est dans le viseur de Yann Barthès. Depuis la venue d’Eric Zemmour, il n’hésite pas à commenter et pointer du doigt avec dérision les propos de l’essayiste. "Quotidien tape toujours du même côté, sur du politiquement correct, et a des têtes de Turc qui sont essentiellement des gens de droite !", s’insurge Pascal Praud. Il va alors jusqu’à accuser Gilles Pelisson, le président de TF1, d’utiliser "Quotidien" pour nuire à CNews. "Effectivement, ça serait bien que de temps en temps que le président de TF1, qui s'appelle Gilles Pelisson, n'utilise pas, disons-le Quotidien, comme un outil de propagande contre d'autres chaînes d'info ! Ça serait pas mal, disons-le !", a-t-il conclu.


Nadine Morano en a profité pour accuser Yann Barthes d’essayer de la décrédibiliser suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux où elle critique un reportage de "Quotidien". "Le journalisme, c'est du contradictoire", a-t-elle lâché avant de conclure : "Yann Barthès ne travaille que pour son tiroir-caisse !"

Par C.F.

Réagissez à l'actu people