TV

L'Heure des pros : Pascal Praud se moque d'Emmanuel Macon qui enlève son masque pour tousser (Vidéo)

L'Heure des pros : Pascal Praud se moque d'Emmanuel Macon qui enlève son masque pour tousser (Vidéo)

Pascal Praud a raillé l'attitude d'Emmanuel Macron mardi soir dans son émission "L'Heure des pros" après que ce dernier a enlevé son masque pour tousser. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Mardi 8 septembre, lors de sa visite dans un lycée de Clermont-Ferrand, Emmanuel Macron a oublié les gestes barrières. Pris d'une quinte de toux, le président de la République a enlevé son masque, toussé dans sa main et demandé un verre d'eau avant de reprendre un autre masque "plus léger". La séquence filmé a fait le tour des réseaux sociaux et provoqué un véritable tollé. D'autant plus qu'on apprenait en même temps que Jean Castex était un cas contact du directeur du Tour de France positif au Covid-19. Le Premier ministre est donc à l'isolement pour une semaine. De quoi provoquer de nombreuses réactions, à commencer par Pascal Praud. L'animateur de "L'Heure des pros" ne s'est pas privé de se moquer du président mardi soir sur l'antenne de CNews.

"C'est grotesque"

"Il a créé un cluster à lui tout seul ! D'abord monsieur le président, on tousse comme ça", commente Pascal Praud mimant le geste de tousser dans le pli du coude. "Et ne donne pas son masque à quelqu'un monsieur le président ! Franchement, ça se fait pas", a continué l'animateur. "Tout ce qu'a fait Emmanuel Macron, c'est l'exact contraire de ce qu'il faut faire ! Tout ce qu'il a fait, c'est faux ! Chaque geste, c'est ce qu'il faut pas faire !", s'est-il moqué. "C'est grotesque", a conclu Pascal Praud, visiblement très amusé par la séquence.

Pour faire face à l'épidémie de coronavirus, le port du masque dans les lieux clos est obligatoire depuis le lundi 20 juillet. Certaines villes ont même étendu cette obligation à la rue, à l'image de Paris ou Lyon. Enfin depuis le 1er septembre, il est obligatoire aussi sur le lieux de travail.
 

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people