TV

L'heure des Pros : Julien Pasquet remet à sa place un chroniqueur après un dérapage (Vidéo)

L'heure des Pros : Julien Pasquet remet à sa place un chroniqueur après un dérapage (Vidéo)

Ce mardi 4 août dans "L'Heure des Pros", la conversation tournait autour de l'agression dans la laverie dont a été victime un père de famille. Un des chroniqueurs a dérapé et a été de suite interrompu par Julien Pasquet. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Ce week-end, un père de famille de 44 ans a été attaqué dans une laverie après avoir demandé à une deuxième personne qui se trouvait là de mettre son masque. Le masque est obligatoire en France dans tout lieux clos depuis le lundi 20 juillet. L'agression s'est produite à Soisy-sur-Montmorency dans le Val-D'oise. La victime a été rouée de coups par trois agresseurs munis de battes de base-ball. Des images très violentes captées par les caméras de vidéosurveillance. Augustin s'est vu prescrire 6 jours d'ITT. Une agression choquante alors que le port du masque obligatoire échauffe les esprits.

"Ça ne vous fait pas penser aux gens du voyage ?"

Ce mardi 4 août dans "L'Heure des Pros", le journaliste Julien Pasquet qui remplace Pascal Praud et ses chroniqueurs sont revenus sur cette affaire de violences. Pour Philippe-Henry Honegger, avocat pénaliste chez Ruban et Associés, il y a préméditation. En effet, les agresseurs se sont d'abord disputé à l'oral avec la victime avant d'aller chercher des battes de baseball et de revenir lui tomber dessus. "Ils viennent en groupe avec des armes, ça c'est de la préméditation, ça veut dire que l'on n'est plus sur un meurtre, mais sur une tentative d'assassinat, la peine encourue c'est la perpétuité. C'est terrifiant", juge l'avocat. Julien Pasquet passe alors la parole à Albert Batihe, chef d'entreprise et chroniqueur régulier dans l'émission. Ce dernier commente alors les images "glaçantes" et se met à émettre une hypothèse sur ce qu'il s'est passé. "Ça,  c'est un règlement de comptes. [...] Ca ne vous fait pas penser aux gens du voyage ?", se demande alors le chroniqueur aussitôt interrompu par Julien Pasquet. "Oula ! Alors, là, non, on ne va pas aller trop loin dans l'extrapolation et surtout la stigmatisation de populations. Moi je ne veux pas laisser dire ces choses-là sur le plateau."

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people