TV

L'heure des Pros : Gros clash entre un membre du RN et un ancien policier du RAID (vidéo)

L'heure des Pros : Gros clash entre un membre du RN et un ancien policier du RAID (vidéo)

Ce lundi 10 août, le ton est monté sur le plateau de "L'heure des Pros". Jean Messiha, membre du bureau national du Rassemblement National et Bruno Pomart, un ancien policier du RAID, se sont violemment clashés. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Un débat très animé. Ce lundi 10 août, un nouveau numéro de "L'heure des Pros" était diffusé sur CNews et le sujet des agressions envers les maires a pris une tournure surprenante. Vendredi 7 août, Francis D'Hulst, maire de Portbail, dans la Manche, a été agressé par trois campeurs. Le lendemain, l'agresseur principal a été interpellé et placé en garde à vue pour "violences sur personne dépositaire de l’autorité publique" a indiqué le parquet d’Arras. Cependant, l'affaire a été classée sans suite et l'agresseur n'a écopé que d'un rappel à l'ordre, ce qui a provoqué la colère de nombreux élus en France. Dans "L'heure des Pros", Jean Messiha, membre du bureau national du Rassemblement National et Bruno Pomart, un ancien policier du RAID, se sont violemment clashés.

"vous me faites vraiment de la peine"

L'ancien policier du RAID a démarré sidéré : "Je suis abasourdi Monsieur Messiha, comment voulez-vous, vous qui êtes responsable politique, apaiser la société ? Moi je travaille depuis trente ans sur les quartiers, je suis élu de proximité, je vous entends et vous me faites vraiment de la peine, parce que, je ne sais pas si vous êtes élu, je ne pense pas, vous ne connaissez pas la vraie vie. Je suis attristé de voir votre comportement, vous êtes politicien pur, moi je suis un homme de terrain. Quand je vous entends dire des aberrations pareilles...". Jean Messiha a alors tenté de se défendre : "Moi ce qui m'étonne c'est qu'un policier qui a été sur le terrain pendant tant d'années puisse arriver à ce degré de négation du réel qui est absolument fabuleux.". Le ton est ensuite monté et Julien Pasquet a dû intervenir pour ramener l'ordre sur le plateau. Bruno Polmart a alors conclu : "Vous n'avez aucun fond et c'est triste. Moi je vais vous emmener dans les banlieues.". Il a même proposé à son interlocuteur de prendre ses coordonnées pour organiser cette visite...

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people