TV

L'heure des pros : Echange tendu entre Marine Le Pen et Pascal Praud (Vidéo)

L'heure des pros : Echange tendu entre Marine Le Pen et Pascal Praud (Vidéo)

Ce mardi 7 avril, Pascal Praud a reçu par visioconférence dans L’heure des pros Marine Le Pen. Mais rapidement, l’échange entre le journaliste et la présidente du Rassemblement national s’est tendu lorsque Marine Le Pen a remis en cause la bonne foi de Pascal Praud, et que ce dernier a souligné l’incohérence de Marine Le Pen. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

L’heure était aux explications pour Marine Le Pen ce mardi 7 avril. Invitée dans l’émission L’heure des pros, la présidente du Rassemblement national a répondu aux questions de Pascal Praud : "Marine Le Pen avait-elle raison le 29 janvier quand elle incitait le gouvernement à suspendre les vols en provenance de la Chine ? Mais alors pourquoi a-t-elle poursuivi la campagne électorale, allant au Salon de l'Agriculture, prenant la parole à Marseille le vendredi 6 mars, une semaine avant le premier tour devant des milliers de militants - premier tour qu'elle n'a pas souhaité annuler ?", a demandé le journaliste avant de s’adresser directement à Marine Le Pen : "Convenez quand même que votre position ce matin serait infiniment plus forte si vous aviez tiré pour vous-même et, je le répète, vos propres militants, les conséquences de ce que vous imaginiez une catastrophe sanitaire, et notamment, en arrêtant les meetings du Rassemblement national parce que, disons-le clairement, vous avez mis vos militants en danger, le 6 mars, le 7 mars…".

"Vos propos sont scandaleux"

Malheureusement pour Pascal Praud, son accusation n’a pas été du goût de Marine Le Pen qui a alors répliqué, mettant en cause la bonne foi du journaliste : "Vous êtes quand même assez incroyable. Monsieur Praud, votre propos est scandaleux. Les informations qui sont à notre disposition à l'époque nous permettent de penser que le virus ne circule pas partout !". Pascal Praud a alors mis en doute l’argumentation de Marine Le Pen : "Elles existent le 6 mars ! L'Italie est déjà confinée, donc elles existent ! Mais peu importe, je vous donne mon sentiment et je l'exprime", ce à quoi Marine Le Pen a répondu : "C'est incroyable. Bien sûr, mais vous avez raison ! Faites le procès de ceux qui ne sont pas au pouvoir, qui n'ont pas les éléments d'information et qui en plus ont été victimes du mensonge du gouvernement, alors même que nous avons pris position, et même pris des risques !". Un échange très tendu qui s’est terminé avec une nouvelle pique de Marine Le Pen : "Même s'il m'arrive de me tromper, je me suis, dans cette crise, moins trompée que vous".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people