TV

LGJ : Maïtena Biraben s’explique après ses propos sur le FN et tacle les journalistes

LGJ : Maïtena Biraben s’explique après ses propos sur le FN et tacle les journalistes

Depuis jeudi soir, Maïtena Biraben, la présentatrice du "Grand Journal", est au cœur d’une polémique après ses propos sur le FN durant l’émission. Elle avait déclaré que le parti de Marine Le Pen incarnait "un discours de la vérité". Ce vendredi et pour éclairer ses dires elle a tenu à s’expliquer. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Maïtena Biraben est dans la tourmente depuis jeudi soir et ses propos dans le "Grand Journal" sur le Front National. Alors qu’elle évoquait le sujet de l’immigration avec son invité, l’avocat Eric Dupond-Moretti, l’animatrice a lâché cette phrase : "Vous savez que les propos de la vérité sont souvent tenus et incarnés par le Front National aujourd’hui, rarement par le Parti socialiste, très rarement par les partis classiques.

Puis les deux protagonistes ont continué à évoquer le parti de Marine Le Pen. Quand on voit cette mascarade entre le père et la fille, les électeurs n'ont à l'évidence pas pris acte de cela. Le vieux s’est occupé des juifs, elle s’occupe des arabes. Je trouve que ces gens n’ont pas ces fondamentaux qui sont à mes yeux essentiel dans ce qu’est la nation. Je ne me reconnais pas dans ces gens là…", a confié l’avocat avant que Maïtena Biraben ne l’interrompt à nouveau : "Et pourtant les Français se reconnaissent dans ce discours de vérité qui est tenu par le Front National".

"Il était question de la forme et pas du fond"

Immédiatement après ses propos, la toile s’est enflammée et de nombreux internautes comme de journalistes ont critiqué l’animatrice et notamment le "discours de vérité" concernant le FN. Et ce soir face à la polémique l’ancienne présentatrice du "Supplément" a tenu à s’expliquer. Hier soir je recevais ici même Eric Dupond-Moretti et dans mon interview j’ai utilisé à propos du FN l’expression "discours de vérité". Il était question de la forme et pas du fond. Et d’ailleurs ça été sans ambiguïté pour Eric Dupond-Moretti qui en a d’ailleurs témoigné ce matin et je l’en remercie. J’aurais pu dire un discours cash, anti langue de bois…j’ai dit un "discours de vérité". Donc pour éviter tous propos raccourcis je vous renvoie au replay de l’émission, a-t-elle déclaré avant d’ironiser sur les attaques de certains journalistes : "Et je remercie beaucoup mes confrères, merci de suivre avec tant d’attention notre émission et donc mes interviews (…) mais n’hésitez pas à être un tout petit peu plus détendus quand même…"

 

Réagissez à l'actu people 1
Par lucinda | le Lundi 28 Septembre - 10:31
Maïtena Biraben
elle a bien le droit de dire ce qu'elle pense (à l'exemple de nombreux Français" et elle n'a pas à s'excuser. Ceux qui ont à s'excuser sont les journalistes teigneux et autres intervenants politiquement corrects. On ne peut plus rien dire de nos jours, c'est la dictature des medias
0