TV

LGJ : Maïtena Biraben prise d'un fou rire à cause des nouvelles érotiques d'Augustin Trapenard

LGJ : Maïtena Biraben prise d'un fou rire à cause des nouvelles érotiques d'Augustin Trapenard

Les mauvaises audiences du Grand Journal n'empêchent heureusement pas, Maïtena Biraben, la présentatrice de l'émission de Canal+ de s'amuser. Ce mercredi 16 septembre, elle a ainsi été prise d'un véritable fou rire pendant la chronique littéraire d'Augustin Trapenard. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Depuis la rentrée du Grand Journal sur Canal+, les audiences de l'émission présentée par Maïtena Biraben sont en chute libre. Mais, l'animatrice savait en acceptant de succéder à Antoine de Caunes aux commandes du programme que la tâche serait rude. "Elle s'y attendait Maïtena, elle n'est pas née de la dernière pluie. Elle savait que ça serait dur. On est dans un moment où il faut que tout soit bien dès le début. Il faut que les audiences soient là le premier jour. Non ! Ce n'est pas comme ça que ça marche. Il faut prendre des habitudes, il faut laisser les programmes s'installer. Maïtena, c'est une bombe à la télé. Il faut lui faire confiance, lui laisser du temps. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'elle va réussir à faire ce qu'elle veut de cette émission" confiait la journaliste Caroline Roux sur le plateau du Buzz TV ce mercredi 16 septembre.

Le fou rire de Maïtena Biraben dans Le Grand Journal

Si Maïtena Biraben a la pression, cela ne l'empêche pas de s'amuser en présentant Le Grand Journal. L'animatrice qui avait riposté avec humour aux critiques contre sa nouvelle coupe de cheveux, a été pris ce mercredi 16 septembre d'un gros fou rire. En effet, alors que l'équipe de l'émission de Canal+ recevait Sébastien Chabal à l'occasion de la Coupe du monde de rugby qui débutera ce vendredi, Augustin Trapenard avait orienté sa chronique littéraire autour de ce sport. Il a notamment "déniché neuf petits trésors, des petites nouvelles érotiques à l'eau de rose", ce qui a beaucoup amusé Maïtena Biraben.

C'est la réaction de Sébastien Chabal qui a fait rire la présentatrice du Grand Journal, mais aussi les titres de ces nouvelles : "Mêlée à deux", "Prends-moi à l'essai", "Rencontre à la 3e mi-temps" ou encore "Un vrai dieu du stade". Augustin Trapenard a eu bien du mal à finir sa chronique. "C'est pas Flaubert mais c'est quand même assez savoureux, et ça me permet surtout Sébastien Chabal de vous poser la question que tout le monde se pose à votre sujet : 'Est-ce que pour vous le rugby est un sport érotique ?' " finit-il par lancer, provoquant une fois de plus l'hilarité de Maïtena Biraben. "Ca peut l'être" répond l'intéressé, amusé.

Réagissez à l'actu people