TV

LGJ : Guy Bedos relaxé, il s’attaque à nouveau à Nadine Morano !

LGJ : Guy Bedos relaxé, il s’attaque à nouveau à Nadine Morano !

Invité sur le plateau du "Grand Journal" après avoir été relaxé ce lundi dans l’affaire qui l’oppose à Nadine Morano, Guy Bedos s’est une nouvelle fois exprimé avec véhémence au sujet de la députée des Républicains. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce lundi, Guy Bedos peut avoir le sourire. En effet, l’humoriste a été relaxé dans l’affaire qui l’oppose à Nadine Morano. Pour rappel en octobre 2013, alors que celui qui a taclé récemment Robert Ménard était en spectacle dans la ville de Toul, il avait insulté l’eurodéputée des Républicains de "conne". "Nadine Morano a été élue ici, à Toul ? Vous l’avez échappé belle ! On m’avait promis qu’elle serait là… Quelle conne !", avait-il lancé à la foule.

Mais aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Nancy a expliqué sa décision par le fait que Guy Bedos n’avait "pas dépassé ses outrances habituelles".  Mécontente du verdict, Nadine Morano s’est exprimée sur sa page Facebook et a tenu à signaler qu’elle allait faire appel.

"Nous nous retrouverons en appel. Je regrette que le tribunal n'ait pas suivi la réquisition du Procureur qui estimait pourtant les faits d'injures publiques avérés et réclamait la condamnation de Guy Bedos. J'ai choisi de servir mon pays en décidant de me présenter à des fonctions électives. Si j'accepte d'être, à ce titre exposée, je revendique le droit au respect comme chaque citoyen. Je n'accepte pas les insultes répétitives dont je suis l'objet de la part d'un homme qui se réfugie derrière son statut de bouffon pour déverser son flot d'injures à mon encontre. En conséquence, je demande à mon avocat de faire appel de cette décision."

"Pour moi, Nadine Morano est un être facultatif"

Pourtant, samedi dans l’émission "On n’est pas couché", le père de Nicolas Bedos avait renouvelé son injure. "15 000 euros, quand même ! 15 000 euros ! Ça ne va pas, non ? Connasse", a-t-il déclaré, faisant ainsi référence aux 15 000 euros de dommages et intérêts réclamés par la plaignante.

Et ce soir alors qu’il était invité au "Grand Journal", il n’a pas hésité à de nouveaux clasher Nadine Morano. "Pour moi, Nadine Morano est un être facultatif". Puis, agacé par les questions des chroniqueurs sur ce sujet il a rétorqué : "Je veux parler de mon actualité véritable, Nadine Morano je m’en tape."

 

Réagissez à l'actu people