TV

LGJ : Bill Gates se confie sur la lutte pour la médecine

LGJ : Bill Gates se confie sur la lutte pour la médecine

De passage en France pour le festival Solidays qui démarre demain, Bill Gates était l’invité exceptionnel du Grand Journal ce soir. Le fondateur de Microsoft a notamment fait le point sur l’évolution de la lutte contre le Sida, et sur sa rencontre avec François Hollande à l'Elysée.

Le festival Solidays démarre dès demain, et cette année encore, Bill Gates sera présent. Il y a un an,  Bill Gates était venu prononcer le discours d’ouverture de la 16e édition des Solidays. L’homme d’affaire, co-président de la fondation "Bill & Melinda Gates", avait évoqué son engagement en faveur de la lutte contre le Sida : "Ma femme Melinda et moi avons démarré la fondation il y a environ 15 ans, motivés par le fait que beaucoup trop de vies n'étaient pas considérées suffisamment importantes. Notre fondation travaille à changer cette situation. Mais nous ne pouvons pas le faire seuls. Oui, nous avons accès à des ressources considérables, mais ces ressources sont faibles par rapport à ce qu'un pays comme la France peut fournir".

"Nous avons une décennie pour oeuvrer"
 

De passage sur le plateau du Grand Journal, Bill Gates est de nouveau revenu sur la lutte contre le Sida, et sur la médecine en général. Ce matin, Bill Gates a notamment rencontré François Hollande à l’Elysée pour parler de leur combat pour la médecine en Afrique : "La France a toujours cru en en cette idée aidez les autres que ce soit les pays d’Afrique francophone ou les pays pauvre, et il y a beaucoup de recherches importantes, l’Institut Pasteur a toujours contribué à des vaccins révolutionnaires donc nous avons un partenariat, nous voulons que ces pays ait un bon système de santé. Nous avons une décennie pour œuvrer, nous devons réunir les scientifiques, nous devons nous efforcer à baisser le prix de la médecine".

Comme l’année dernière, Bill Gates sera une nouvelle fois au festival de Solidays qui démarre dès demain, jusqu’au 28 juin.      

Réagissez à l'actu people