TV

Les Z’amours : Tex évoque son éviction de France 2 (vidéo)

Les Z’amours : Tex évoque son éviction de France 2 (vidéo)

Alors qu’il était invité ce vendredi 18 octobre dans le "Morandini Live", l’animateur Tex a évoqué son départ du jeu télévisé "Les Z’amours". Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce jeudi 17 octobre, Tex était l’invité du "Morandini Live". Face à Jean-Marc Morandini, l’ancien animateur des "Z’amours" est revenu sur son éviction de France 2. Celui qui va bientôt être de retour sur les planches pour son spectacle "Résiste" a en effet décidé de retrouver son public sur scène après son départ de la chaîne de télévision. Sur le plateau de l’émission matinale diffusée sur CNews, Tex a évoqué comment il vit depuis fin 2017 le fait d’avoir été contraint de quitter le célèbre jeu télévisé de la Deux, qu’il a animé pendant 17 ans.
Pour rappel, il avait été mis à pied par le groupe à la suite d’une blague qu’il avait osé faire au sujet des violences faites aux femmes lorsqu'il était invité dans "C'est que de la télé" sur C8. "Bien sûr que j’ai été atteint et puis j’adorais cette émission. J’adorais faire cette émission. J’adorer arriver sur le plateau et me dire ‘On va déconner pendant une demi-heure’. J’adorais faire ça", commence l’ex-animateur.

"Ça me fait du mal"

Expliquant qu’il "regarde moins" le programme depuis qu’il n’en est plus la figure emblématique, Tex précise avec émotion : "ça me fait du mal". Interrogé au sujet des "Z’amours" qui est dorénavant présenté par Bruno Guillon et sur son ressenti quant à la manière dont l’émission est animée sans lui, Tex reste neutre. "Je ne veux pas donner mon opinion là-dessus", lance-t-il sans trop s’étendre sur le sujet. "Je vais juste vous dire que j’aimais mieux quand c’était moi qui le faisais, c’est tout, ça suffit (…) ça me fait un petit coup ouais. J’aimais bien quand il y avait mon nom là… ‘Présenté par’… Je préférais", déclare l’ancienne star de France 2 avec humour, mais non sans un petit pincement au cœur.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people