TV

Les Z'amours : La blague surprenante d'un candidat pendant l'amour (vidéo)

Les Z'amours : La blague surprenante d'un candidat pendant l'amour (vidéo)

Ce jeudi 1er août dans "Les Z'amours" diffusé sur France 2, Bruno Guillon s'est retrouvé face à une candidate qui lui a raconté comment son compagnon a essayé de lui faire une blague pendant l'amour, en simulant sa propre mort. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il y a des blagues de mauvais goût et celle-ci en fait assurément partie… Ce jeudi 1er août, Bruno Guillon a reçu de nouveaux candidats dans "Les Z'amours", diffusé sur France 2. Alors qu'il posait ses questions aux participantes, le présentateur télé de 48 ans a eu la surprise d'écouter l'anecdote surprenante de l'une d'elle. Prénommée Johanie, cette dernière semble filer le parfait amour avec son compagnon. Enceinte depuis pas mal de mois déjà, la jolie brune a décidé de confier un souvenir pour le moins  gênant qu'elle a en commun avec son partenaire de vie. En effet, le futur père de son enfant avait visiblement envie de détendre l'atmosphère un jour, pendant qu'ils étaient sous la couette. Malheureusement pour lui, son humour n'a pas vraiment été au goût de Johanie, qui a eu bien du mal à en rire.

"Monsieur est très taquin"

"On peut dire sur ce coup-là, que votre compagnon ne l'a pas joué fine, c'était à quelle occasion ?", demande l'animateur télé de 48 ans. Sans hésiter, la jeune femme a commencé sa réponse en annonçant : "Monsieur est très taquin et Monsieur a choisi le moment d'un câlin pour me faire une petite blague". Devant la curiosité de Bruno Guillon, Johanie poursuit en mimant un coup au cœur, que son homme aurait alors simulé pendant l'acte. Pas de quoi en tout cas la faire paniquer, mais de quoi la stupéfier en revanche. Ne comprenant pas pourquoi ce dernier a décidé de simuler quelque peu sa mort sans aucune raison, Johanie a décidé de le remettre à sa place, avant de mettre un terme au moment charnel qu'ils partageaient juste avant… Pas sûr que le concerné soit très fier de cette petite plaisanterie en y repensant.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people