TV

Les Z'amours : Jalouse, une candidate enferme son compagnon à la maison (vidéo)

Les Z'amours : Jalouse, une candidate enferme son compagnon à la maison (vidéo)

Ce lundi 10 juin dans "Les Z'amours" diffusé sur France 2, une candidate a reconnu avoir déjà enfermé son partenaire à la maison pour l'empêcher de sortir. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Jalousie quand tu nous tiens… Ce lundi 10 juin dans "Les Z'amours" diffusé sur France 2, Bruno Guillon a entendu une énième anecdote surprenante. Après la candidate qui a avoué posséder une collection de plus de 600 objets en lien avec les pandas, c'était au tour d'une autre jeune femme de confier un fait quelque peu inavouable. Étudiante en petite enfance, Joanna est en couple avec Anthony, footballeur professionnel. Lorsque le présentateur télé lui demande de lui raconter la fois où elle a estimé que son compagnon lui cachait quelque chose, la jeune femme évoque "une soirée qu'il a faite avec son équipe de football". "Ils sont partis au restaurant, il m'a dit qu'il ne rentrait pas trop tard et au final il est rentré il était 5 / 6 heures du matin", commence-t-elle.

"C'est un cercle vicieux la jalousie"

"Il m'a dit qu'il était au karaoké (…) En fouillant dans son portefeuille, puisque c'est un garçon pas très intelligent, il a gardé son ticket de carte bleue. Au final il était dans un bar pub", développe cette chérie très protectrice. En découvrant l'histoire de la candidate, la star du jeu télévisé ne peut s'empêcher de relativiser. "Ça va… Il n'a rien fait de mal il était avec des copains (…) C'est un cercle vicieux la jalousie évidemment. S'il vous le dit, il sait que vous êtes en colère et s'il ne vous le dit pas il y a un coup sur deux que ça marche" lâche Bruno Guillon en prenant le parti de son compagnon. Curieux, l'animateur télé rebondit en demandant à la candidate d'expliquer comment elle a essayé, un jour, d'enfermer son homme à la maison pour l'empêcher de sortir. "Il est sorti quand même après… il a pris les clés", conclut la jeune femme, visiblement encore quelque peu agacée en se remémorant ce souvenir.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people