TV

Les terriens du samedi : Yann Moix revient sur ses propos polémiques (vidéo)

Les terriens du samedi : Yann Moix revient sur ses propos polémiques (vidéo)

Invité par Thierry Ardisson dans son émission "Les terriens du samedi" ce 12 janvier, Yann Moix est revenu sur ses propos polémiques, tenus dans une interview signée Marie-Claire début janvier. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Taclé par Michèle Bernier, Miss France 2019, Matthieu Delormeau, Enora Malagré ou encore Marina Foïs, Yann Moix a suscité de vives réactions après avoir déclaré qu'il était "incapable d'aimer une femme de 50 ans". Son discours jugé sexiste et reporté dans une interview signée Marie-Claire début janvier a fait polémique, contraignant le concerné à s'expliquer de nouveau. Ce 12 janvier, Yann Moix était l'invité des "Terriens du samedi" sur C8. L'écrivain est ainsi revenu sur ses paroles qui étaient loin de faire l'unanimité. "J'aurais milité pour la résurrection d'Hitler j'aurais eu moins problèmes je crois. J’ai, sans le savoir et sans le vouloir, toucher un tabou de notre société : la peur de la mort et de la vieillesse", commence Yann Moix sur le plateau de Thierry Ardisson.

"Ce n'est pas un crime !"

"Vous ne regrettez rien en fait ?", lui demande alors le présentateur de 70 ans, quelque peu choqué. "Ah non !", s'exclame Yann Moix, sûr de lui et confirmant ses déclarations cash. "Je suis contre les tribunaux du goût. Il n'y a pas de Nuremberg du goût, il n'y a pas de criminel du goût, sauf quand ça tombe sous le coup de la loi. Je pense que d'aimer les femmes qui n'ont pas 50 ans n'est pas un crime. C'est peut-être tant pis pour moi, c'est tant mieux pour elles parce que vous savez je ne suis pas un cadeau. Donc si c'est pour moi une malédiction, c'est peut-être pour elles une bénédiction", lâche l'écrivain à l'origine de la polémique en guise de défense. Pas sûr que cela suffise à satisfaire les personnalités à s'être exprimées sur le sujet, comme Anne-Elisabeth Lemoine ou encore Valérie Trierweiler.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people