TV

Les techniques mensongères des agents immobiliers révélées dans Focus (vidéo)

Les techniques mensongères des agents immobiliers révélées dans Focus (vidéo)

Dans une enquête diffusée sur C8 le 1er février, l’émission Focus s’est penchée sur les méthodes pas très nettes d’un agent immobilier vendre des maisons réputées difficiles. Approximations sur l’isolation d’une maison, prix de vente prétendument non négociable… tout est bon pour pousser le client à l’achat. Une séquence à voir sur Non Stop Zapping.

Vendre à tout prix. Pour un agent immobilier, trouver des clients pour certains biens relève du challenge et il faut alors trouver les bons arguments pour séduire les acheteurs hésitants. Sur C8 l’émission Focus s’est intéressée aux méthodes d’un agent immobilier de Châlons-en-Champagne (Marne) qui prend quelques libertés avec la vérité pour vendre plus facilement une maison des années 1950 qui peine à trouver preneur. Et pour cause, la bâtisse est défraichie, le crépi se décolle, le jardin n’est plus entretenu, le diagnostic énergétique est dans le rouge… autant d’arguments qui jouent en défaveur d’une vente rapide, mais William, l’agent immobilier suivi par l’équipe de Focus, affiche toujours une belle confiance.

Libertés avec la vérité

Au cours d’une visite organisée pour un jeune couple de primo-accédants, il ne va ainsi pas ménager ses efforts pour séduire ces potentiels acheteurs, quitte à prendre quelques libertés avec vérité. À ses visiteurs qui l’interrogent sur un mur portant des traces apparentes d’humidité, il affirme que l’agence vérifie d’elle-même si "la maison a bobo ou pas bobo." Mais un peu plus tard alors qu’il ne pense pas être filmé, il reconnaît devant les journalistes n’avoir fait venir aucun professionnel. La raison ? Il n’y avait pas besoin sur cette maison, a-t-il jugé. Tout aussi gênant, William avait affirmé au couple qu’il ne pouvait pas négocier le prix de vente. Pourtant son agence avait vendu quelques jours plus tôt le même bien pour un montant inférieur de 4 000 euros au prix ferme… avant que les acquéreurs ne se rétractent, visiblement échaudés par l’état général de la maison.

Par Charles Maurice

Réagissez à l'actu people