TV

Les journalistes de Quotidien exclus par le FN, les raisons étonnantes dévoilées (Vidéo)

Les journalistes de Quotidien exclus par le FN, les raisons étonnantes dévoilées (Vidéo)

Alors que les journalistes de Quotidien sont désormais exclus des événements du Front national, une journaliste de l'émission a enfin pu savoir pourquoi. Toutefois, la réponse n'a pas été très claire. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis plusieurs mois, les journalistes de Quotidien ne sont plus les bienvenus lors des événements du FN. Ainsi en septembre dernier, alors que la ville de Fréjus accueillait les Estivales de Marine Le Pen, Cyrille Eldin a été accrédité avec son émission Le Petit Journal alors que Yann Barthès a été déclaré "persona non grata". Toutefois, l’animateur avait tout de même décidé d’envoyer Hugo Clément sur le tapis rouge de l’événement. Sur le plateau de Quotidien, le jeune journaliste de l’émission a expliqué que le Front National leur avait d’abord remis le fameux sésame d’entrée au meeting avant de le leur ôter pour qu’ils ne "perturbent pas leurs travaux". Et alors que les journalistes de l’émission sont dorénavant exclus des événements du FN, un membre du parti politique a enfin expliqué pourquoi.

"Il vaut mieux pas qu’il y ait d’histoires"

La journaliste Valentine Oberti a réussi à s’entretenir avec un membre du FN pour tenter de savoir pourquoi elle n’avait pas le droit d’assister à l’évènement : "C’est la politique de l’émission et de la chaîne. On peut pas. Il y en a deux, il y a vous ainsi que Médiapart ne rentrent pas". Et alors que la journaliste a demandé des explications, la réponse n’a pas été très claire : "On vous reproche ce que vous racontez à longueur d’émission. Voilà c’est tout. Parce que diffamation et tout ça. On va pas aller en justice, il vaut mieux pas qu’il y ait d’histoires, il ne faut pas venir". Visiblement amusé, Yann Barthès n’a pas pu retenir un petit fou rire sur le plateau de l’émission.    

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people